Kaffrine : 13.809 domiciles visités par la brigade régionale d’hygiène en 2018
APS
SENEGAL-SOCIETE-HYGIENE

Kaffrine : 13.809 domiciles visités par la brigade régionale d’hygiène en 2018

Kaffrine, 3 avr (APS) – La brigade régionale d’hygiène de Kaffrine (centre) a visité, au courant de l’année 2018, 13.809 domiciles dans le cadre des entretiens pour la collecte d’informations relatives à l’hygiène et à l’assainissement, a déclaré mercredi, son chef, le capitaine Idrissa Ndiaye. 

 
 
‘’En 2018, nous avons eu à visiter 13809 domiciles pour un objectif de 14000 ménages. Donc, nous avons un taux 97 % par rapport à l’objectif fixé’’, a dit le capitaine Ndiaye dans un entretien avec l’APS. 
 
Ces visites, a-t-il expliqué, consistaient à faire des entretiens avec les chefs de ménage pour plus d’informations relatives à l’hygiène et à l’assainissement.
 
Selon lui, ‘’le grand problème qui se pose au niveau de la région de Kaffrine est surtout lié à la gestion des ordures ménagères’’. Egalement, ajoute-t-il, la gestion des eaux usées constitue un véritable problème à Kaffrine. 
 
‘’Le défaut d’assainissement est surtout lié au comportement individuel. À ce niveau, l’éducation est extrêmement importante. Pour avoir un résultat sur le plan de l’hygiène et de l’assainissement, il faut un engagement communautaire’’, a estimé le capitaine Ndiaye.
 
Pour lui, le thème retenu cette année pour la 59ème édition de la fête de l’indépendance du Sénégal (les forces de défenses et de sécurité : un exemple dans l’éducation à la citoyenneté et à l’unité nationale) réserve un volet important à ‘’l’éducation et la citoyenneté’’. 
 
‘’Nous avons besoin de citoyens actifs et engagés’’, a soutenu le chef de la brigade régional d’hygiène de Kaffrine. D’où, a-t-il dit, l’appel fait par le chef de l’Etat sur le volet de la propreté et de l’assainissement de certaines villes du Sénégal, lors de son investiture. 
 
Le capitaine Idrissa Ndiaye a promis de prendre à bras-le-corps la question de l’assainissement et de la gestion des ordures dans la région de Kaffrine.

‘’Nous allons continuer de faire des entretiens individuels et communiquer dans les radios communautaires pour davantage sensibiliser les populations ‘’, a-t-il dit. 
 

MNF/MD