La ’’Journalism Trust Initiative’’ expliquée à des journalistes sénégalais
APS
SENEGAL-AFRIQUE-MEDIAS-AUTOREGULATION

La ’’Journalism Trust Initiative’’ expliquée à des journalistes sénégalais

Saly-Portudal (Mbour), 14 oct (APS) – Journalism Trust Initiative (JTI, Initiative pour la fiabilité de l’information) vise à soutenir un journalisme basé sur ’’le respect des normes éthiques et des meilleures pratiques professionnelles’’, selon le directeur du bureau de ‘’Reporters sans frontières’’ pour l’Afrique de l’Ouest, le journaliste sénégalais, Assane Diagne.
 
M. Diagne faisait la présentation de la JTI au cours d’une série d’ateliers de formation, qui a pris fin dimanche à Saly-Portudal (Mbour, ouest), sur le thème ’’Fake news et propos haineux dans les médias sénégalais’’.
 
A travers la JTI, ’’des signaux de confiance dans l’espace d’information doivent être développés et mis en œuvre’’, a-t-il indiqué, précisant que l’objectif est d’informer de la prise de décision tant humaine qu’algorithmique au cœur de la distribution et de la consommation de contenus journalistiques en ligne.
 
La finalité, selon le directeur du bureau de ‘’Reporters sans frontières’’ pour l’Afrique de l’Ouest, basé à Dakar, est de faire émerger ’’un paysage médiatique numérique plus sain’’ dont chaque citoyen et chaque professionnel des médias, mais aussi la société au sens large, pourraient bénéficier.
 
La JTI a été lancée par RSF, avec le soutien de l’Agence France Presse (AFP), l’Union européenne de radio-télévision (UER) et le Réseau mondial des éditeurs (GEN), a expliqué Assane Diagne, ancien rédacteur en chef de l’Agence de presse sénégalaise (APS).
 
’’Aujourd’hui, la JTI a le soutien d’une centaine d’organisations dont Facebook, Google, de l’UNESCO. Des fondations d’universités, de groupes de presse, d’organisations syndicales, patronales, etc’’, a souligné Assane Diagne.
 
En Afrique, la JTI sera expérimentée au Sénégal, avec notamment le soutien du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (SYNPICS). Au Mali, ce sera avec le soutien de la Fondation suisse Hirondelle alors que son expérimentation au Togo se fera avec le soutien du Conseil national des patrons de presse (CONAPP). 
 
Pour atteindre les objectifs de la JTI, les modules suivants ont été développés en accord avec le Comité européen de normalisation (CEN) : ‘’Identité et transparence’’, ‘’Responsabilité et professionnalisme’’ et ‘’indépendance et éthique’’.
 
’’Les résultats consensuels de l’atelier seront publiés sous la forme d’un accord d’atelier du CEN, qui devrait être finalisé d’ici la fin de 2019’’, a encore indiqué le directeur, pour l’Afrique de l’Ouest, de RSF qui signale que jusqu’ici, plusieurs étapes ont été franchies, notamment la réunion de lancement qui a eu lieu le 23 mai 2018 au siège de l’AFP à Paris où le plan de projet a été discuté et adopté.
 
Il s’en est suivi la première réunion de l’atelier CEN qui a eu lieu le 5 octobre 2018 à l’Association française de normalisation à Paris où un président et des comités de rédaction ont été nommés et leur mandat définis.
 
La deuxième réunion de l’atelier CEN s’est déroulée le 5 février 2019 au siège de l’UNESCO à Paris où les premiers projets ont été discutés et passés en revue.
 
’’La troisième réunion de l’atelier CEN a eu lieu le 7 juin dernier à l’UER où le projet d’accord d’atelier CEN a été adopté et publié pour consultation publique. La quatrième réunion de l’atelier du CEN se tiendra en novembre 2019 pour examiner les commentaires et adopter le CWA final’’, a dit Assane Diagne.
 
ADE/OID