Joola : le renflouement et les sanctions pénales, principales doléances des familles des victimes
APS
SENEGAL-NAUFRAGE-COMMEMORATION

Joola : le renflouement et les sanctions pénales, principales doléances des familles des victimes

Ziguinchor, 26 sept (APS) - Le renflouement du navire le "Joola" "par respect à la vie humaine" et l’exigence de justice pour faire la "toute la lumière" afin de situer et sanctionner les responsabilités, sont les principales doléances de l’Association nationale des familles des victimes du bateau le "Joola", selon son président Moussa Cissokho.

"Le renflouement du navire le +Joola+ par respect à la vie humaine" et le fait de "permettre à nos chers disparus d’avoir une sépulture digne sont [parmi les] principales doléances des proches et familles des victimes", a réaffirmé M. Cissokho.
 
Il s’exprimait au cours de la cérémonie marquant le 15ème anniversaire du naufrage du bateau le "Joola", du nom de ce navire qui assurait le transport de personnes et de marchandises entre Dakar et Ziguinchor.
 
La délégation gouvernementale était conduite par le ministre des Forces armées, Augustin Tine. Elle comprenait aussi Aminata Angélique Manga (Economie solidaire et Microfinance), Souleymane Jules Diop (ministre chargé du PUDC), Moustapha Lo Diatta (Organisations paysannes) et d’autres officiels.
 
Le gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf, les chefs des services décentralisés de l’Etat dans la région, des proches et parents des victimes du naufrage survenu il y a 15 ans et des rescapés, ainsi que des chefs religieux et coutumiers ont pris part à l’accueil de la délégation gouvernementale, à l’aéroport de la capitale régionale.
 
Le ministre de Forces Armées, Augustin Tine, a déposé une gerbe de fleurs au cimetière de Kantène, pour rendre hommage aux victimes, lors d’une séance de prières, en présence des fidèles musulmans et chrétiens. 
 
"Nous voulons aussi toute la lumière sur le +Joola + afin que les responsabilités soient situées et sanctionnés, pour éviter que la disparition de plus de 2000 victimes [passe par] pertes et profits", a poursuivi le responsable de la structure qui regroupe les familles des victimes.
 
Il a aussi plaidé pour le vote d’une loi, instituant le 26 septembre comme "Journée des patriotes" ou celle du "Souvenir aux naufragés du Joola".
 
M. Cissokho a, par ailleurs, listé les "efforts fournis par l’Etat depuis 15 années en citant la "construction de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, l’aménagement de gares maritimes neuves à Dakar et à Ziguinchor, la mise en service des bateaux Aline Sitoé Diatta, Aguène et Diambone, le dragage du fleuve Casamance".
 
Il a aussi rappelé le renforcement de la surveillance du transport maritime, le projet d’extension du port de Ziguinchor pour en faire un port international et le projet de création du mémorial Musée le Joola "qui verra bientôt le jour".
 
Le "Joola" assurait le transport de personnes et de marchandises entre Dakar et Ziguinchor. Il a chaviré le 26 septembre 2002, dans les eaux de la Gambie.
 
La catastrophe a fait 1.863 morts, selon un bilan officiel. Seuls 65 passagers ont survécu au naufrage imputé notamment à une surcharge de voyageurs.

MTN/ASG/ASB