APS
SENEGAL-NAUFRAGE-COMMEMORATION-DOLEANCES

"Joola" : l’Association des familles des victimes réclame la construction d’un Train Express Dakar-Ziguinchor

Ziguinchor, 26 sept (APS) – Le président de l’Association nationale des familles des victimes (ANFV) du naufrage du bateau le "Joola", Moussa Cissokho, a interpellé mardi l’Etat sur la nécessité de construire un Train Express reliant Dakar à Ziguinchor en passant par Tambacounda et Kolda.
 
"Nous le savons tous, le naufrage du +Joola+ est le fruit de bricolage de moteur. C’est pourquoi, même si le pont Emile Badiane semble être réhabilité, nous demandons l’érection d’un deuxième Pont à l’entrée de Ziguinchor et la construction d’un Train Express reliant Dakar, Tambacounda, Kolda et Ziguinchor", a notamment dit M. Cissokho.
 
Il s’exprimait au cours de la cérémonie marquant le 15ème anniversaire du naufrage du bateau le "Joola", du nom de ce navire qui assurait le transport de personnes et de marchandises entre Dakar et Ziguinchor.
 
La délégation gouvernementale était conduite par le ministre des Forces armées, Augustin Tine. Elle comprenait aussi Aminata Angélique Manga (Economie solidaire et Microfinance), Souleymane Jules Diop (ministre chargé du PUDC), Moustapha Lo Diatta (Organisations paysannes) et d’autres officiels.
 
Le gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf, les chefs des services décentralisés de l’Etat dans la région, des proches et parents des victimes du naufrage survenu il y a 15 ans et des rescapés, des chefs religieux et coutumiers ont pris part à l’accueil de la délégation gouvernementale, à l’aéroport de la capitale régionale.
 
Le ministre de Forces Armées, Augustin Tine, a déposé une gerbe de fleurs au cimetière de Kantène, pour rendre hommage aux victimes, lors d’une séance de prières, en présence des fidèles musulmans et chrétiens.
 
Le président de l’Association nationale des familles des victimes a aussi plaidé pour un "changement de comportement" sur les routes sénégalaises. "Il convient de rappeler que la route a tué et continue de tuer plus que le +Joola+ et les causes de ces accidents sont multiples et variée", a-t-il fait remarquer.
 
"Les accidents de la route entraînent des milliers de décès par an et pour lutter contre ces accidents, nous proposons la +tolérance zéro+, car on ne doit plus accepter qu’on joue avec nos vies pour ensuite les mettre sous le coup de la fatalité", a suggéré Moussa Cissokho.
 
Le bateau le "Joola" assurait le transport de personnes et de marchandises entre Dakar et Ziguinchor. Il a chaviré le 26 septembre 2002, dans les eaux de la Gambie.
 
La catastrophe a fait 1.863 morts, selon un bilan officiel. Seuls 65 passagers ont survécu au naufrage imputé notamment à une surcharge de voyageurs.

MTN/OC/ASB/ASG