Innocence Ntap préconise la création d’une plateforme des médiateurs
APS
SENEGAL-SOCIETE

Innocence Ntap préconise la création d’une plateforme des médiateurs

Saly-Portudal (Mbour), 20 nov (APS) - La présidente du Haut Conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye, milite pour la mise en place d’une plateforme des médiateurs dans l’optique d’une harmonisation de leurs interventions.
 
"Nous, médiateurs et acteurs du dialogue social, sommes tous des agents de l’Etat qui devons nous entendre sur l’essentiel, d’où la pertinence de mettre en place une plateforme des médiateurs", a-t-elle dit, jeudi, au terme d’une session de formation sur la médiation, au profit des membres du HCDS.
 
Au terme de la rencontre, qui a démarré mardi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), il est apparu "nécessaire" que toutes les structures qui avaient la médiation comme cœur de métier, puissent se retrouver et définir, entre elles, de façon consensuelle, les champs d’intervention, a indiqué Innocence Ntap Ndiaye.
 
Elle déclare que contrairement à une idée répandue, les structures de médiation font les choses de "différentes manières, avec différents acteurs". 
 
D’après la présidente du HCDS, l’un des avantages essentiels de la médiation est qu’elle permet aux parties en conflit de rechercher ensemble une solution pendant que d’autres modalités de résolution des différends figent définitivement les parties en position d’adversaires et compromettent la poursuite cordiale de leurs relations.
 
"La médiation n’a donc pas pour finalité de trancher le litige qui oppose les parties. Elle a plutôt pour objet de renouer le fil du dialogue au besoin, de faciliter les négociations entre les parties et de les aider à trouver ensemble, un accord durable et équitable", a-t-elle expliqué.
 
Innocence Ntap Ndiaye soutient que la manifestation de certaines qualités requises du médiateur, comme la capacité d’écoute, l’humilité, la patience, le non jugement, requiert le respect d’un certain nombre de règles et de procédures dans le cadre de la mise en œuvre d’une médiation.
 
Cette formation permettra, d’une part, d’améliorer les résultats atteints par le HCDS dans le domaine de la médiation, et d’autre part, de renforcer les compétences des mandants tripartites en la matière, pour en faire bénéficier leurs organisations et structures respectives.
 
"Ce n’est qu’ainsi que la stabilité sociale pourra prévaloir dans tous les secteurs d’activités et permettre de décupler nos performances économiques et sociales", a conclu Innocence Ntap Ndiaye.

ADE/ASG/BK