Horizon sans frontières préconise une prise en charge de la migration
APS
SENEGAL-SOCIETE

Horizon sans frontières préconise une prise en charge de la migration "dans sa complexité et sa transversalité"

Dakar, 24 août (APS) - L’ONG Horizon sans frontières préconise une nouvelle politique apte à prendre en charge la migration "dans sa diversité, sa complexité et sa transversalité", à partir de "solutions alternatives endogènes et exogènes".
 
Dans une lettre adressée au chef de l’Etat, Macky Sall, le président de l’ONG Horizon sans frontières, Boubacar Sèye, préconise que des "alternatives endogènes et exogènes" soient trouvées pour protéger les Sénégalais vivant "dans une situation de détresse dans certains pays d’Afrique". 
 
"Donc, il faut une nouvelle politique migratoire capable de prendre en charge la migration dans sa diversité, sa complicité et sa transversalité", écrit-il dans une lettre rendue publique au cours d’une conférence de presse et dont le reporter de l’APS a obtenu une copie.
 
Selon Boubacar Sèye, "la complexité" de la question migratoire "nécessite des solutions alternatives endogènes et exogènes pour prendre en charge toutes ces problématiques liées à la mauvaise gestion des flux migratoires qui constituent l’un des plus grands défis auxquels les États sont confrontés".
 
"L’émigration est en train d’écrire les pages les plus sombres de son histoire à travers des drames qui se répètent en Méditerranée, des assassinats et des milliers de Sénégalais qui ont des problèmes avec la justice de leurs pays d’accueils", souligne M. Sèye.
 
S’exprimant avec des journalistes, en marge de cette conférence de presse de l’ONG Horizon sans frontières, le coordonnateur national de la Coalition pour le redressement du Sénégal (Jubanti Sénégal), Mamadou Mouth Bane, a invité le gouvernement à ouvrir "une enquête très sérieuse" qui permettrait de démanteler les réseaux soupçonnés de trafic humain.
 

DS/BK