Gendarmerie : 7722 procédures pour des crimes et délits en 2018 (Haut commandant)
APS
SENEGAL-SECURITE

Gendarmerie : 7722 procédures pour des crimes et délits en 2018 (Haut commandant)

Dakar, 1 er avr (APS) - Les militaires de la gendarmerie territoriale ont établi 7722 procédures pour des crimes et des délits commis sur le territoire national, au cours de l’année 2018, a indiqué le Haut commandant Cheikh Sène.

’’La gendarmerie territoriale est principalement chargée de remplir la mission de la police judiciaire qui comprend la contestation des infractions, la recherche des preuves, l’arrestation et la remise des auteurs présumés aux autorités judiciaires. Elle concerne aussi les concours apportés à l’administration pénitentiaire et à la justice’’, a-t-il expliqué dans un entretien paru lundi dans le quotidien Le Témoin.

’’Au cours de l’année 2018, les militaires de la gendarmerie territoriale ont établi 7722 procédures pour des crimes et des délits commis sur le territoire national’’, a t-il dit.

’’Du fait de nos actions, 7845 personnes mises en cause ont été arrêtées dans des affaires de tous ordres’’, a ajouté le général de division, haut commandant de la gendarmerie, Cheikh Sène. 
 
Selon lui, plus de 5724 Kilogrammes de chanvre indien ont été saisies, soulignant aussi que plus de la moitié du bétail volé a été retrouvé et restitué. Et Sur les 4919 volées, 2914 bêtes ont été retrouvées.
 
Aussi, il a insisité sur la place de choix occupés par les services de renseignement au sein de son commandement.

’’Le renseignement est une mission essentielle de la gendarmerie qui conditionne la réussite de notre action. Le renforcement de notre posture de lutte antiterroriste exige un effort sur le renseignement, ce qui justifie la mise en place d’une chaine spécialement dédiée à cette fonction’’, a t-il expliqué.
 
’’La gendarmerie reste un acteur important de la communauté du renseignement national et nous travaillons sur les ressources humaines et matérielles pour améliorer nos performances dans ce domaine’’, a t-il poursuivi.
 
La gendarmerie, selon le général de division, adapte régulièrement sa posture face à la menace cybercriminelle.
 
’’Elle dispose d’une plateforme nationale de lutte contre la cybercriminalité (PNLC), qui est dotée de laboratoires d’investigation numérique et de moyens techniques pour lutter efficacement contre la délinquance liée aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)’’, a t-il dit.
 
 

AMN/OID