Gambie, Guinée-Bissau et Sénégal : des femmes s’engagent à promouvoir la paix
APS
AFRIQUE-SOCIETE

Gambie, Guinée-Bissau et Sénégal : des femmes s’engagent à promouvoir la paix

Ziguinchor, 21 sept (APS) – Des organisations féminines de la Gambie, de la Guinée-Bissau et du Sénégal se sont réunies mercredi et jeudi à Ziguinchor (sud), pour mettre en place "un cadre d’échanges permanant" chargé de promouvoir la paix et la sécurité dans les trois pays, a constaté l’APS.
 
"Le but de ces forums que nous avons tenus hier et aujourd’hui, pour marquer la journée du 21 septembre dédiée à la paix, est surtout de travailler ensemble à la paix et à la sécurité dans l’espace de la Sénégambie méridionale", a expliqué Ndèye Marie Thiam, la coordonnatrice de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance.

Des autorités administratives, des personnalités politiques, des représentants du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) et d’organisations de femmes et de jeunes ont pris part à cette rencontre, à Ziguinchor, la principale ville du sud du Sénégal.

Selon Mme Thiam, les organisations féminines représentées à cette rencontre vont élaborer un plan avec lequel elles vont aider à renforcer la paix dans "la Sénégambie méridionale", un espace géographique informel constitué de portions des trois pays.
 
"Nous travaillons à l’élaboration d’une feuille de route et d’un plan d’action, qui sera déroulé dans les trois pays pour accompagner le processus de paix en Casamance et la stabilité politique en Guinée-Bissau et en Gambie", a-t-elle annoncé.
 
Les organisations féminines réunies à Ziguinchor disent avoir rencontré les autorités politiques des trois pays et les épouses des chefs d’Etat des mêmes Etats, dans le but de "mettre en place un cadre formel" pouvant aider à mieux pacifier "l’espace de la Sénégambie méridionale".

MTN/ESF/BK