Formation école-entreprise : Sen’ Eau et le CSFP-BTP scellent un partenariat
APS
SENEGAL-FORMATION-EMPLOI

Formation école-entreprise : Sen’ Eau et le CSFP-BTP scellent un partenariat

Diamniadio, 10 sept (APS) – Sen’ Eau, société en charge de la gestion, de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et périurbaine et le Centre sectoriel de formations aux métiers du bâtiment et des travaux publics ont scellé jeudi un partenariat visant à promouvoir la formation école-entreprise dans les domaines de la plomberie et de l’entretien d’ouvrage, a constaté l’APS.
 
Les documents ont été paraphés par la directrice générale de Sen’Eau, Jany Arnal et le président du conseil d’administration du CSFP-BTP Pape Aliou Mboup au siège dudit établissement d’enseignement professionnel situé à Diamniadio dans le département de Rufisque.
 
Serigne Mbaye Thiam et Dame Diop, respectivement ministre de l’Eau et de l’Assainissement ainsi que de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, ont également pris part à la cérémonie de signature.
 
L’objectif de ce contrat de formation est de ’’donner de l’opportunité à des jeunes qui n’ont pas envie de faire des cursus académiques classiques, de se former avec des CAP (Certificat d’aptitude professionnelle) sur des métiers de l’eau avec une semaine à l’école et une autre au sein de l’entreprise Sen’Eau sous la supervision de deux tuteurs’’, a indiqué la directrice générale de Sen’Eau, Jany Arnal.
 
Elle a insisté sur l’ambition de son groupe de contribuer de ’’manière significative’’ à la professionnalisation des corps de métiers au Sénégal tout en soulignant la notoriété dont dispose du CSFP-BTP ayant favorisé la signature.
 
Ce projet dans ses cinq premières années (sur les 15 ans que durent le contrat d’affermage avec Sen’Eau) devrait permettre la formation de quelque 250 jeunes qui ont le niveau de troisième, a expliqué Serigne Mbaye Thiam.
 
Dame Diop a pour sa part invité les entreprises à être plus ’’citoyennes’’ et ’’formatrices’’ en favorisant des initiatives de ce genre.
 
A cet effet, il a indiqué la nécessité et l’importance pour les entreprises (publique et privée) à davantage soutenir ’’la formation initiale et la formation continue des travailleurs dans une perspective de leur permettre de suivre l’évolution technologique en permanence dans leur secteur’’.
 
’’Les jeunes n’ont pas un problème d’emploi, mais de qualification’’, a-t-il estimé.
 
SMD/AKS/ASB