Environ 17 000 réfugiés de diverses origines recensés au Sénégal (officiel)
APS
SENEGAL-SOCIETE

Environ 17 000 réfugiés de diverses origines recensés au Sénégal (officiel)

Saly-Portudal (Mbour), 25 mai (APS) - Environ 17 000 réfugiés de diverses origines ont été recensés sur le sol sénégalais par les autorités compétentes, a révélé mardi le capitaine de vaisseau Michel Diouf, chef de la Division études générales de l’état-major particulier du président de la République.

 
’’La dernière campagne de recensement des réfugiés sur le sol sénégalais a permis de dénombrer, environ 17 000. Mais ce nombre a certainement évolué et les prochaines campagnes permettront d’affiner ce chiffre’’, a-t-il notamment dit.
 
Il s’exprimait ainsi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), où il représente le comité national chargé de la gestion de la situation des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées, à l’atelier d’élaboration du Plan d’actions national pour l’éradication de l’apatridie à l’horizon 2024.
 
"Le plan d’actions national que nous sommes en train d’élaborer a mis en exergue le fait qu’on n’a pas le nombre exact d’apatrides", a souligné le capitaine de vaisseau Diouf, précisant que parmi les réfugiés qui ont été recensés, plus de 90% sont des mauritaniens dont la plupart se trouvent dans la Vallée du fleuve Sénégal où ils sont ’’parfaitement intégrés’’.
 
Ces derniers jouissent également des droits qui sont reconnus aux réfugiés, a-t-il fait valoir, avant d’ajouter que le rôle dudit comité est de permettre, pour ceux qui optent pour le retour volontaire dans leurs pays d’origine, de pouvoir le faire. 
 
’’Et pour ceux qui choisissent de rester et jouir de la nationalité sénégalaise, nous travaillons à leur faciliter la naturalisation. C’est un processus continu et beaucoup de réfugiés ont déjà obtenu la nationalité sénégalaise. Il y a aussi des dossiers qui sont en instance au niveau du ministère de la Justice’’, a-t-il ajouté.
 
Le rôle de ce comité, selon lui, c’est de s’assurer que tout réfugié qui désire rester au Sénégal et obtenir la nationalité puisse l’obtenir et jouir des droits mais également, avoir une ’’intégration socio-économique réussie’’.
 
 
 

ADE/MD