Son service inondé, l’IEF de Diourbel sollicite un ’’meilleur cadre de travail’’
APS
SENEGAL-EDUCATION-HIVERNAGE

Son service inondé, l’IEF de Diourbel sollicite un ’’meilleur cadre de travail’’

Diourbel, 7 sept (APS) - L’Inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Diourbel, Yankhoba Massaly, dont les bureaux ont été inondées suites aux dernières pluies, a sollicité un ’’meilleur cadre de travail’’ à une semaine de la tenue de l’examen du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM).
 
’’Il reste la grande question de l’organisation du BFEM. Nous allons dans les prochains jours aller à Dakar pour le retrait des épreuves et cela demande encore beaucoup de sécurisation et je crois qu’en rapport avec les autorités administratives, nous allons trouver des solutions’’, a-t-il déclaré, lundi, à la presse.
 
Selon lui, l’IEF est présentement délocalisée à l’école privée Notre Dame des Victoires de Diourbel le temps d’évacuer les eaux.

’’C’est difficile en ce moment parce que nous sommes en train de terminer une phase extrêmement importante des examens scolaires marquée par la correction, les relevés de note. Un travail qui demande beaucoup de concentration malheureusement, nous avons été impactés’’, a souligné M. Massaly. 
 
Selon lui, l’Inspection est située dans une zone inondable.
 
’’Nous sommes situés dans un endroit assez fragile. La nappe est presque atteinte à ce niveau-là. Ce qui pose la nécessité de nous donner un cadre beaucoup plus adéquat notamment une construction d’IEF’’, a plaidé l’Inspecteur.
 
Cette situation pose d’énormes problèmes d’accessibilité aux locaux puisse que le personnel n’a pas pu travailler, les usagers aussi n’ont pas pu faire le déplacement pour avoir le service adéquat.
 
’’On a déjà saisi l’autorité administrative pour l’évacuation de l’eau à travers les pompes. Nous attendons cet appui d’un moment à l’autre parce que le Préfet a été saisi et il est très soucieux de la situation que nous vivons. Il a même fait le déplacement’’, a-t-il fait savoir.
 

FD/OID/AKS