Enseignement supérieur : le Québec décerne un prix d’excellence au Sénégalais Ndiaga Loum
APS
SENEGAL-QUEBEC-UNIVERSITES

Enseignement supérieur : le Québec décerne un prix d’excellence au Sénégalais Ndiaga Loum

Dakar, 21 nov (APS) - Le "Prix d’Excellence en enseignement à l’Université", une distinction attribuée par l’Université du Québec en Outaouais (UQO), a été décerné au professeur Ndiaga Loum, enseignant sénégalais titulaire de la chaire Senghor de la Francophonie, a appris l’APS de l’institution universitaire québécoise.
 
M. Loum, directeur du laboratoire "Politiques et régulation interdisciplinaire en communication" (PéRICOM), a reçu cette distinction lors d’une cérémonie officielle, qui a eu lieu samedi dernier à l’UQO. 
 
Selon un communiqué de cette université, le lauréat a été choisi pour "l’excellence de son enseignement universitaire et son engagement dans la formation des étudiants", sur la base de plusieurs critères dont la qualité de ses ouvrages destinés à l’enseignement, son innovation pédagogique, l’évaluation de ses enseignements par les étudiants, la reconnaissance par ses pairs.
 
Le jury tient également compte de la contribution des activités de recherche des candidats, pour choisir le lauréat de ce prix.
 
"En plus de démontrer l’excellence dans le volet spécifique du prix convoité, les candidats doivent maintenir une contribution académique de qualité en enseignement et en recherche", ajoute l’UQO.
 
Selon le communiqué, en présence de la présidente de l’Université du Québec, du recteur de l’UQO, des professeurs, des étudiants et des invités, le vice-recteur à la recherche et à l’enseignement, Alain Charbonneau, a lu "l’hommage vibrant rendu par la communauté universitaire au professeur Ndiaga Loum".
 
L’Université du Québec en Outaouais affirme que "durant ces dix dernières années, le professeur Ndiaga Loum [a affiché] un bilan qui a remporté l’adhésion à l’unanimité du jury".
 
Le lauréat est auteur de 68 contributions scientifiques arbitrées par les pairs (livres, articles de revues, chapitres de livres, actes…) et de 42 cours enseignés, "avec des moyennes d’évaluation qui frisent le 6/6".
 
Il a encadré 12 étudiants des cycles supérieurs (masters et doctorats), dont sept déjà diplômés.
 
L’UQO rappelle que M. Loum est directeur et co-fondateur, avec l’ancien président du Conseil de presse du Québec, Raymond Corriveau, du premier laboratoire canadien sur la régulation interdisciplinaire des communications, le PéRICOM.
 
Ndiaga Loum, juriste et politologue de formation, "est un habitué des prix", car, lauréat du Concours général sénégalais (avec un prix en philosophie), il a obtenu une bourse d’excellence de Notre Dame School Of Civil And Human Rigths, "pour un travail inédit sur le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie".
 
Détenteur depuis 2001 d’un doctorat en sciences de l’information et de la communication obtenu "avec la mention maximale +Très honorable avec les félicitations du jury+", il est invité dans plusieurs universités dont Paris 2 Panthéon-Assas (France) et l’UCAD, l’Université Cheikh-Anta-Diop (Sénégal).
 
Le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti), de l’UCAD, lui a permis, dit-il, "d’invalider le concept négatif de fuite des cerveaux et de lui substituer les concepts plus positifs de circulation des cerveaux ou de mobilité intellectuelle".
 
Expert en droit international humanitaire, Dr Ndiaga Loum a collaboré avec plusieurs organisations : Equitas, l’organisation "Droit et Démocratie", la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, etc. 

ESF/BK