Diourbel : formation sur la procédure de déclaration des naissances
APS
SENEGAL-SOCIETE

Diourbel : formation sur la procédure de déclaration des naissances

Diourbel, 5 nov (APS) - Les acteurs de la santé et de ceux de l’état-civil de la région de Diourbel viennent de bénéficier d’un renforcement de capacités sur la procédure de déclaration des enfants à la naissance. 
 
’’Pour nous, la porte d’entrée pour booster le taux d’enregistrement des enfants à l’état-civil, c’est de renforcer le secteur de la santé et le secteur de l’état-civil’’, a déclaré Massamba Diouf, spécialiste de la protection de l’enfant à l’UNICEF.
 
Il s’exprimait au cours d’un atelier de mise à niveau des acteurs de la santé sur la procédure de déclaration des naissances et l’interopérabilité santé-état-civil.
 
Selon M. Diouf, il était important de collaborer avec les acteurs de la santé parce que l’essentiel des naissances se produit dans les structures sanitaires.

’’Le premier document que l’officier d’état-civil ou l’agent d’état civil demande c’est le certificat d’accouchement’’, a t-il rappelé.
 
’’Diourbel, avec d’autres régions comme Kaffrine, a un taux qui est à la baisse même si ce n’est pas encore très inquiétant. Mais cela mérite que l’on s’y attarde un peu et que l’on puisse envisager des actions urgentes pour permettre de relever ce taux’’, a indiqué le spécialiste de l’UNICEF.
 
Entre 2014 et 2017, la région de Diourbel est passée de 69% à 66% de taux d’enregistrement des enfants de moins de 5 ans.
 
’’Ce sont des données qui nous interpellent et qui nécessitent que l’on puisse regarder de très près les interventions majeures dans l’enregistrement des enfants à l’état-civil’’, a-t-il fait savoir au cours de cette rencontre de deux jours 
 
Cet atelier va permettre une harmonisation des compréhensions, des connaissances sur les procédures et également les outils que les parents doivent avoir pour déclarer leurs enfants à l’état-civil.
 
Il est attendu des bénéficiaires de la formation qu’ils ’’puissent accompagner les mères, les parents en leur donnant les informations utiles pour déclarer les enfants et également en leur montrant l’importance de déclarer leurs enfants à l’état-civil’’, a souligné Massamba Diouf.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

FD/OID