Saly-Portudal (Mbour), 28 août (APS) - Les réformes initiées dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine’’ (UEMOA) en matière d’emploi, de formation professionnelle et (...)" />
Emploi et formation professionnelle : les réformes tardent à produire des réponses adéquates
APS
AFRIQUE-JEUNESSE-EMPLOYABILITE

Emploi et formation professionnelle : les réformes tardent à produire des réponses adéquates


Saly-Portudal (Mbour), 28 août (APS) - Les réformes initiées dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine’’ (UEMOA) en matière d’emploi, de formation professionnelle et technique n’ont pas toujours apporté les réponses adéquates aux besoins d’employabilité et d’insertion professionnelle de la jeunesse, a indiqué le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Dame Diop.


 ’’Les réformes jusqu’ici initiées dans les pays de l’UEMOA en matière d’emploi, de formation professionnelle et technique n’ont pas toujours apporté les réponses adéquates aux besoins d’employabilité et d’insertion professionnelle de plus en plus forts de la jeunesse’’, a-t-il notamment relevé.


 Il présidait vendredi, à Saly-Portudal (Mbour, ouest), la 12ème conférence du cadre de concertation des ministres en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle de l’espace UEMOA.


Cette rencontre, qui a duré trois jours (25, 26 et 27 août), prépare la conférence desdits ministres, prévue le 15 octobre prochain, au Sénégal, avec pour thème : ’’Transformation digitale : enjeux et perspectives pour la formation professionnelle et l’emploi’’.


 Selon Dame Diop, ces réformes n’ont pas réussi à freiner le chômage et le sous-emploi des jeunes, deux phénomènes qui ont pris ces dernières années des proportions inquiétantes, au point de devenir le principal facteur de risque de déstabilisation des pays concernés.


 ’’Au niveau sous- régional, la volonté de chaque pays membre de l’UEMOA, de répondre aux défis imposés par le chômage des jeunes se traduit par plusieurs initiatives et diverses réformes engagées au sein de l’Union économique ouest-africaine’’, a-t-il souligné.


La réponse à ces défis serait efficace, si elle était élaborée de manière commune et coordonnée entre tous les Etats de l’Union, a ajouté le ministre.


 


ADE/ASG

ADE/ASG