Emergence : un expert mise sur la recherche et l’enseignement supérieur
APS
AFRIQUE-RECHERCHE

Emergence : un expert mise sur la recherche et l’enseignement supérieur

Dakar, 25 sept (APS) - L’enseignement supérieur et la recherche peuvent contribuer positivement à la résolution des questions liées aux changements climatiques et à l’agriculture a dit, lundi à Dakar, le Directeur des études et de la coopération au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Olivier Sagna.
 
 
"La recherche a un rôle essentiel à jouer dans les travaux portant sur les questions du foncier, sur l’amélioration des spéculations qui sont cultivées et sur comment faire face aux défis posés par les changements climatiques", a-t-il dit.
 
Il s’exprimait lors d’un séminaire de recherche du "Réseau Think Tank UEMOA" (RTT) qui "se positionne" comme une structure de recherche de qualité au service du développement communautaire en Afrique de l’Ouest. 
 
M. Sagna a rappelé que "l’enseignement supérieur et la recherche ont une contribution importante à apporter lorsqu’on veut appuyer le développement de notre pays sur l’agriculture".
 
"Pour toutes ces questions nouvelles, des réponses peuvent être apportées suite aux travaux menés par les enseignants du supérieur et les chercheurs", a-t-il fait savoir.
 
"Votre expertise est particulièrement attendue dans la vulgarisation des résultats de recherche de qualité sur les thématiques d’intérêt communautaire", a-t-il dit, s’adressant aux chercheurs et enseignants participants au séminaire qui se poursuit jusqu’à mercredi. 
 
Le directeur des études et de la coopération a insisté sur "l’importance" pour ces deux parties de travailler "en bonne intelligence, avec les responsables publiques aussi bien à l’échelle communautaire qu’internationale".
 
"Nous pensons que si les chercheurs s’intéressent aux politiques publiques, partagent leurs résultats de recherches qui portent sur des problématiques de l’emploi des jeunes, de l’agriculture, les décideurs politiques seront dans une meilleure position pour pouvoir élaborer des politiques publiques et prendre les décisions qui s’imposent", a-t-il dit.
 
M. Sagna a soutenu que cette rencontre "permettra d’accroître significativement le nombre de publication sur l’espace UEMOA et d’aider à la prise de décision des plus hautes autorités de l’Union".
 
De son côté, le directeur du centre de programmation stratégique de recherche et de veille à la commission de l’UEMOA, Aly Coulibaly, pense que le séminaire va "permettre à l’ensemble des chercheurs qui sont en réseau de présenter des publications qu’ils mènent sur des thématiques d’intérêt communautaire".
 
"Nous recherchons également la consolidation du réseau, l’idée est de permettre à de jeunes chercheurs qui sont dans la salle ou dans l’espace communautaire de prendre connaissance de ce réseau et de soumettre de temps à autre, certaines communications afin d’assurer le relais et la pérennité du réseau", a-t-il dit.
 

SK/PON