Triennale 2017 : les pays invités à créer une structure dédiée à l’alphabétisation
APS
AFRIQUE-EDUCATION

Triennale 2017 : les pays invités à créer une structure dédiée à l’alphabétisation

Diamniadio, 17 mars (APS) - La ministre ivoirienne chargée de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, Kandia Camara, a préconisé, vendredi, à Diamniadio (27 km à l’est de Dakar), la création d’"une alliance nationale" dédiée à l’alphabétisation, dans les 12 prochains mois au plus tard, dans tous les pays représentés à la Triennale 2017 sur l’éducation.
 
"L’éducation doit aller au-delà de son champ classique pour intégrer dans son programme la lutte contre l’analphabétisme, un fléau dont l’éradication apparaît plus que jamais comme une nécessité de première urgence", a souligné Mme Camara au dernier jour de cette conférence internationale (14-17 mars) organisée par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique.
 
L’intégration de l’alphabétisation dans les politiques d’éducation est d’autant plus nécessaire que l’analphabétisme "[touche] plusieurs centaines de millions de personnes" dans le monde, a-t-elle argué.
 
"Il me plaît ici de lancer un appel à chacun de vous, afin que dans chaque pays soit mise en place, au cours des 12 mois à venir, une alliance nationale pour l’alphabétisation", a dit Mme Camara, également coprésidente de l’Alliance mondiale pour l’alphabétisation.
 
Elle intervenait à une "table ronde" ministérielle sur "les priorités de mise en œuvre dans l’éducation en Afrique", une réunion tenue dans le cadre de la Triennale 2017.
 
Il convient de "rappeler qu’il est désormais acquis, dans de nombreux pays, la conscience que pour éradiquer l’analphabétisme et élever en conséquence le niveau d’instruction de nos populations, l’école seule ne suffira pas, malgré les efforts financiers colossaux consentis", a signalé Mme Camara.
 
Elle estime qu’il est "dès lors nécessaire, pour prendre en compte tous les aspects de l’éducation formelle et non formelle, le monde du travail et l’alphabétisation des adultes, de créer un autre système de formation à côté" des programmes éducatifs classiques.
 
Un tel système servira de "complément de l’école conventionnelle", selon Kandia Camara.
 
La Triennale 2017 sur l’éducation portait sur le thème : "Revitaliser l’éducation dans la perspective du Programme universel 2030 [des Nations unies] et de l’Agenda 2063 [de l’Union africaine]".
 
De l’avis de Mme Camara, ce thème "résume à lui seul tous les défis qui nous attendent sur le champ de ce qu’il convient d’appeler notre devoir commun de doter la jeunesse africaine de savoir et de savoir-faire".

SKS/ESF/BK