Approvisionnement en eau : les ouvrages de Yenne et Popenguine livrés en mai (DG Sones)
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Approvisionnement en eau : les ouvrages de Yenne et Popenguine livrés en mai (DG Sones)

Dakar, 9 avr (APS) - Le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, a annoncé la livraison et la mise en service, courant mai, des ouvrages destinés à l’amélioration de l’accès à l’eau potable dans les communes de Popenguine et Yenne (département Rufisque). 
 
M. Fall en a fait l’annonce après une visite de chantier dans ces deux localités jeudi, indique le service de communication de la Sones.
 
A la demande des plus hautes autorités, a expliqué le directeur de la Sones, la société a initié à Popenguine et à Yenne un projet de renforcement de l’alimentation en eau potable financé par l’Etat sénégalais à hauteur de 2 milliards FCFA.
 
Il a précisé que ce projet "vise à renforcer l’alimentation en eau" de Popenguine et Kiniabour.

Ces deux localités étaient "relativement bien servies, surtout la cité religieuse [Popenqguine] qui avait déjà bénéficié d’un appui considérable du gouvernement du Sénégal en 2016 avec la construction d’un forage et d’un château d’eau".
 
Selon Charles Fall, le projet a consisté à construire un nouveau forage, à partir de Kiniabour, pour "régler le problème assez sévère d’alimentation en eau des populations de Yène Kao, Yène Gueedj mais également de Toubab Dialaw". 

Yène Kaw, un village situé en hauteur, a pour particularité d’être alimenté à partir du lac de Guiers, via un raccordement à Bargny. 
 
Du fait de la "très forte urbanisation, Yenne s’est retrouvé en bout de réseau, ce qui a justifié les difficultés dans son alimentation", a expliqué le directeur général de la Sones. 
 
Face à cette situation, "l’Etat, à travers le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, a réalisé, dans le cadre d’un programme confié à la SEN’EAU, un surpresseur pour booster l’eau". Une réalisation qui "permettra, selon lui, à ces localités et aux quartiers alentours de bénéficier d’une meilleure alimentation".
 
Il a signalé l’adoption de solutions jugées innovantes, à travers la conception, par les services techniques de la Sones, d’un projet à partir du forage de Toubab Dialaw, d’un débit d’exploitation de "200.000 litres d’eau par heure".

Dans le cadre de ce projet, il a été mis en place une conduite de transfert pour "amener l’eau jusqu’à Popenguine".
 
A travers ces réservoirs, l’eau est acheminée jusqu’à Toubab Dialaw où seront mis en place une station et un autre réservoir de 500.000 litres d’eau pour "permettre d’alimenter toutes les localités de Yenne et Toubab Dialaw". 
 
Il souligne que ce transfert d’eau permettra aux populations d’avoir "un net confort et une très bonne alimentation en eau potable".
 
A la demande des autorités et pour accompagner les populations démunies, la Sones promet de faire en sorte que chaque concession puisse disposer d’un point d’eau à travers le programme de branchements sociaux mis en place par l’Etat du Sénégal. 
 
‘’Des bornes-fontaines seront construites à Kiniabour pour alléger les souffrances des femmes dans la corvée de l’eau et dans le cadre notre politique de responsabilité sociétale, nous en profiterons pour mettre un point d’eau au niveau du collège qui se trouve à Kiniabour mais aussi au niveau des localités de Popenguine’’, a-t-il promis.

ADL/ASG/BK