Djibril Diallo, nouveau PDG du Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora
APS
MONDE-SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Djibril Diallo, nouveau PDG du Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora

Dakar, 8 mars (APS) - Le Sénégalais Djibril Diallo a été nommé président-directeur général du Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora (ARDN, en anglais), une organisation dont l’ambition est de contribuer à accélérer la réalisation de la renaissance africaine en soutenant les programmes des Nations unies, tels que les Objectifs de développement durable (ODD), a appris l’APS.

"La nomination prendra effet le 25 mars 2018", précise un communiqué, selon lequel M. Diallo est ainsi appelé à diriger l’initiative "Pathway to Solutions" de l’ARDN, visant "à populariser les objectifs de développement durable des Nations unies et sensibiliser le public sur le rôle et les fonctions des Nations unies". 

Djibril Diallo est actuellement directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre et conseiller principal du directeur exécutif du Programme commun des Nations unies sur le VIH/ Sida (ONUSIDA). Il a occupé plusieurs postes de direction auprès des Nations unies (ONU) pendant plus de trois décennies, signale le communiqué. 

"L’expertise de M. Diallo dans les relations internationales, la diplomatie et le développement humain sera d’une grande importance à un moment où la communauté internationale poursuit, en même temps, les ODD, la mise en œuvre de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (2015- 2024), et l’Agenda 2063 de l’Union africaine", a déclaré Constance B. Newman, présidente du conseil d’administration de l’ARDN, dans des propos rapportés par le communiqué.

"Nous sommes convaincus que sous sa direction, l’ARDN sera bien placé pour contribuer au monde que nous voulons - paix, justice, liberté, respect, progrès social, égalité des droits et dignité humaine, tolérance, solidarité et durabilité - en commençant par l’Afrique et la diaspora africaine", a ajouté Mme Newman, par ailleurs chercheur principal du Centre pour l’Afrique au Conseil de l’Atlantique.

Elle fut également administratrice associée à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et sous-secrétaire d’État aux affaires africaines des États-Unis. 
 
"Je suis profondément touché par la confiance qui m’a été accordée et je suis impatient de m’investir dans ce réseau pour faire progresser l’espoir et la vision des Nations unies pour un monde meilleur", a réagi M. Diallo, également cité par le communiqué.

BK