Le dividende démographique expliqué aux jeunes et adolescents de Gueule Tapée-Fass-Colobane
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le dividende démographique expliqué aux jeunes et adolescents de Gueule Tapée-Fass-Colobane

Dakar, 8 juil (APS) - Les jeunes et adolescents de la commune de Gueule Tapée-Fass-Colobane ont été imprégnés lundi des enjeux liés à la capture du dividende démographique à l’occasion d’une opération de sensibilisation de trois jours, organisée en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).
 
‘’Les jeunes ne sont pas des cibles mais des forces de propositions’’, a lancé Alima Dramé, secrétaire générale du Réseau africain des adolescents et jeunes (Afriyan). Cette structure a organisé, en collaboration avec le FNUAP et la commune de Gueule Tapée-Fass-Colobane, trois jours de sensibilisation sur le dividende démographique.
 
Ces journées, qui ont commencé par une leçon inaugurale des jeunes filles leaders sur la santé de la reproduction et le dividende démographique, entrent dans le cadre du projet d’opérationnalisation du dividende démographique dans la commune de Gueule Tapée-Fass-Colobane, dénommé Fass Emergent.
 
‘’On peut dire sans risque de se tromper que, malgré les progrès accomplis, les femmes et les filles continuent de rencontrer de nombreuses difficultés. Leurs droits ne sont pas entièrement respectés […] et leur bien-être n’est pas toujours assuré’’, a relevé la représentante résidente du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) au Sénégal, Cécile Compaoré Zougrana, à l’ouverture de ces journées à la place de la Nation.
 
Au Sénégal, a-t-elle dit, ‘’selon l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) de 2017, la santé des adolescentes et jeunes filles de 15-24 ans continue d’être compromise par des comportements à risques tels que les rapports sexuels précoces (10%), les mariages d’enfants (23,2%), les maternités précoces (16%), l’exposition aux IST( 13,2%) et aux abus et violences sexuels’’.
 
Elle a souligné ‘’toute l’importance que revêt la leçon inaugurale des jeunes filles leaders axée sur la santé de la reproduction et le dividende démographique’’. 
‘’L’objectif est de renforcer la sensibilisation et le dialogue politique pour l’accès des adolescentes et des jeunes filles à des informations justes et de qualité pour des prises de décision responsables en matière de SR et d’accomplir leur plein potentiel’’.
 
Pour elle, ‘’tout semble indiquer que si nous réalisons l’autonomisation des femmes et des filles, notre progression vers d’autres objectifs de développement s’en trouvera accélérée’’. Selon elle, ‘’des études ont montré que si toutes les femmes et les filles du monde apprenaient à lire, à écrire, avaient le droit de faire des études, la possibilité de faire leurs propres choix sur leur santé, d’exercer un métier, le développement social, économique et politique de leur pays serait accéléré’’.
 
Le projet Fass Emergent, soutenu par le FNUAP, est une initiative pilote de capture du dividende démographique avec des volets santé, éducation/formation, emploi/autonomisation et assainissement pour toute la commune de Gueule Tapée-Fass-Colobane.
 
Ainsi, pour le maire de la localité, Ousmane Ndoye, ‘’ ce projet est une opportunité que nous devons saisir, parce que axé sur les questions de santé, d’éducation pour une frange importante de notre population que sont les jeunes et les femmes’’.
 
En plus de la leçon inaugurale dispensée par la conseillère spéciale de la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Safiétou Diop, d’autres activités sont prévues les 9 et 10 juillet.
 
Il s’agit de l’inauguration du bureau conseil adolescents au sein de la mairie et d’une journée consacrée aux offres de services santé de la reproduction/planification familiale, au dépistage et à la vaccination des filles de neuf ans contre le cancer du col de l’utérus.
 

SKS/ASG