Divers sujets au menu des journaux du samedi
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets au menu des journaux du samedi

Dakar, 19 août (APS) – Les journaux parvenus ce samedi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) abordent divers sujets politiques notamment avec les réactions au livre blanc de la coalition "Wattu Sénégal", sécuritaires et socio-religieux.

"Le ministre de l’Intérieur cogne Wade", placarde à sa Une L’Observateur qui rapporte les propos de Abdoulaye Daouda Diallo sur le livre blanc de la coalition "Wattu" en compétition aux dernières élections législatives : "Son livre blanc est un tissu de contrevérités". Le journal du groupe Futurs médias poursuit en écrivant que "Thiendalla Fall détaille la +mauvaise foi+ de l’opposition".

"Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique est d’attaque. Abdoulaye Daouda Diallo apporte la réplique à Me Wade et ses alliés. Dans un document de 22 pages, il bat en brèche les accusations contenues dans le livre blanc de la coalition Gagnante Wattu Senegaal, prétextant que +l’opposition, encore groggy des seuls faits de sa turpitude (…), trouve courageusement en l’Administration un bouc émissaire qu’elle accuse de tous les maux ainsi que de ses propres péchés", lit-on dans l’Observateur.

Vox Populi pianote sur le même clavier de livre-réponse au brûlot de l’ancien président sur les législatives en relevant : "La direction des élections brûle le livre blanc de Wade". Le journal livre à ses lecteurs l’analyse du directeur général des élections (DGE), Thiendella Fall qui dit : "Nous sommes en présence d’un tissu de contrevérités enchevêtrées dans des affirmations gratuites, dont la platitude le dispute à la mauvaise foi des auteurs".

La sortie du directeur général des élections est relayée par pratiquement tous les quotidiens dont Le Soleil : "Thiendella Fall bat en brèche toutes les accusations de l’opposition", Enquête : "La DGE brûle le libre blanc de Wade", Sud Quotidien : "La DGE apporte la réplique" ou encore Le Quotidien : "ADD se blanchit dans un livre".

Le même journal Le Quotidien revient en manchette sur le traitement des attentats au nord et au sud en parlant, photos du camion tueur de Nice, en France et d’hommes armés en appui, de : "terrorisme médiatique".

Sur le registre des préparatifs de la fête de l’Aïd El-Addha", Enquête se fait l’écho des "assurances de l’Etat" pour un approvisionnement du marché en moutons. Dans ce journal, le ministre de l’Elevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye rassure : "d’ici une semaine de la Tabaski, nous aurons le nombre de moutons que nous voulons pour satisfaire la demande nationale".

Sud Quotidien invite ses lecteurs à se rappeler le crash de l’avion Sénégal Air survenu en septembre 2015. La parution s’accoude sur le rapport du BEA (bureau d’enquête et d’analyse pour la sécurité de l’aviation civile du Sénégal) sur l’accident de l’avion Sénégal Air et de celui de CEIBA Intercontinental pour écrire que "les raisons du crash" vont du "non respect de niveau de vol" aux "problèmes altimétriques".

"Le Bureau d’enquête et d’analyse pour la sécurité de l’aviation civile du Sénégal (BEA) a présenté hier, vendredi 18 août, son rapport final sur l’accident de l’avion Sénégal Air et celui de la Guinée Equatoriale, Ceiba intercontinental survenu le 5 septembre 2015. Après moult recherches, l’accident proviendrait du +non respect de niveau de vol, des problèmes altimétriques par l’avion sénégalais+. L’avion qui s’est écrasé en mer n’a pas pu être retrouvé ainsi que ses 7 occupants", renseigne le journal.

Le Soleil, pour sa part, donne la priorité aux projets en vue dans les zones frontalières faisant remarquer que "le PUMA va réaliser 14.966 infrastructures et actions". Le budget pour la concrétisation de cette volonté dans 10 régions au bénéfice de 4,7 millions d’habitants est évalué à 600 milliards de frs CFA, écrit l’astre de Hann.

"Après la validation, par le président de la République, de sa matrice d’actions prioritaires (Map), le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) a entamé la phase d’exécution. Moussa Sow, son coordonnateur national affirme que ce programme va changer radicalement le visage des zones ciblées avec la réalisation de 14.966 infrastructures et actions pour un budget de 600 milliards de FCFA".

PON