Emploi des jeunes : une harmonisation des projets proposée à Diourbel
APS
SENEGAL-SOCIETE

Emploi des jeunes : une harmonisation des projets proposée à Diourbel

Diourbel, 25 mars (APS) - Des acteurs régionaux de Diourbel, ont proposé jeudi, une harmonisation des différents projets relatifs à l’emploi des jeunes afin de parvenir à beaucoup plus d’efficacité dans les interventions, a constaté l’APS.
 
"Malgré les nombreux efforts, il n’y a pas de changements à cause du chevauchement dans les différents projets. Il faut combiner les efforts pour avoir des résultats", a déclaré Cheikh Thioune, un entrepreneur, au cours d’une réunion portant sur l’emploi des jeunes.
 
Selon lui, c’est bon de donner des statistiques mais l’idéal c’est d’aller vers les acteurs et recueillir leurs besoins.
 
 ‘’L’Etat doit favoriser les entrepreneurs, les opérateurs économiques, pour un emploi de masse parce que l’auto-emploi a des limites. Plusieurs jeunes ne remboursent pas les prêts", a de son côté estimé l’inspecteur régional de la jeunesse, Niokhor Ndiaye.
 
Pour ce faire, a-t-il suggéré, il faut une rationalisation des structures chargées de l’emploi des jeunes pour une plus grande efficacité.
 
Le gouverneur de Diourbel, Gorgui Mbaye, a pour sa part indiqué qu’il y a beaucoup d’organismes de financement qui semblent jouer le même rôle. Le chef de l’exécutif régional a annoncé des mesures dans le sens de "l’harmonisation de leurs interventions".
 
"Je prendrais un arrêté pour mettre en place ce cadre fédérateur qui va harmoniser les interventions des uns et des autres pour éviter les doublons, mutualiser les moyens pour aboutir à une efficacité de notre action respective", a-t-il assuré.
 
A l’en croire, cette rencontre a permis de constater que des niches d’emplois existent à Diourbel qui a d’énormes potentialités.
 
"Nous devons mettre l’accent dans la formation, l’encadrement et le financement. J’ose espérer que les moyens qui seront mis à la disposition de notre jeunesse seront utilisés à bon escient puisque tous les organismes de financement et de formation existent" à Diourbel, a martelé M. Mbaye. 
 
Pour ce faire, a-t-il ajouté, les services techniques sont engagés à accompagner tous les acteurs pour inverser la tendance et faire baisser drastiquement le chômage des jeunes.
 
"En 2020, la DER (délégation pour l’entreprenariat rapide) a injecté dans la région 2 milliards 292 millions 271 mille FCFA pour 37345 bénéficiaires. Des efforts ont été fait mais cela ne saurait suffire", a-t-il fait valoir. 
 
Il a fait part de la volonté politique avec une enveloppe de 300 milliards de francs CFA annoncée par l’Etat, invitant les jeunes en particulier à se former pour intégrer ’’durablement le tissu économique".

FD/ASB/AKS