Diourbel : 40 ’’Ndeyi Daaras’’ formées à la fabrication de savon et d’eau de javel
APS
SENEGAL-SOCIETE

Diourbel : 40 ’’Ndeyi Daaras’’ formées à la fabrication de savon et d’eau de javel

Diourbel, 28 fév (APS) - Quarante ’’Ndeyi daaras’’ (marraines d’écoles coraniques’’ du département de Diourbel ont bénéficié d’une session de formation en technique de fabrication de savon et d’eau de javel, a-t-on appris, vendredi, auprès de Fatou Bintou Mbaye Kane, coordonnatrice de cette association des ’’’Ndeyi daaras’’.
 
’’Nous avons choisi deux Ndeyi daaras dans 20 daaras dans le département Diourbel. La formation a duré 7 jours par cohorte de 20 daaras. C’est une formation en technique de fabrication de savon en poudre et d’eau de javel et la formation’’, a-t-elle expliqué.
 
Mme Kane s’exprimait au cours de la cérémonie de remise des attestations sanctionnant la formation qui s’est déroulée du 14 au 28 février avec l’appui du projet ‘’réussir au Sénégal’’ de la coopération allemande, GIZ.
 
Les bénéficiaires ont été formées en fabrication de savon en poudre, savon de linge, savon de toilette et eau de javel avec des produits locaux comme la tomate, la cerise, la carotte, la citronnelle.
 
Selon elle, ’’c’est une formation qui permet aux Ndeyi daaras d’avoir des moyens additionnels pour pouvoir subvenir aux besoins de leur famille, des daaras mais également assurer l’hygiène et la propreté des daaras’’.
 
La formation en saponification a été rendue possible grâce à un matériel, des intrants de qualité et un personnel performant.
 
’’Ce sont des savons de qualité qui sont beaucoup plus économiques que les savons qui sont vendus dans les boutiques mais il suffit que les gens fassent l’expérience pour que l’écoulement devient facile’’, a souligné la coordonnatrice des Ndeyi Daara de Diourbel.
 
Pour ce faire, les groupes bénéficiaires de la formation seront organisés en GIE qui vont travailler et démultiplier la formation auprès des autres ’’Ndeyi daara’’ mais également continuer la production pour la ville Diourbel et les autres.
 
’’Ce n’est pas un projet qui cible uniquement les femmes mais tous les jeunes âgés de 15 à 35 ans. Le financement s’élève à plus de 6 millions de FCFA’’, a souligné Amadou Dème, conseiller technique du groupe Gfa consulting.


FD/OID/ASB