Diarry Sow, retrouvée ‘’saine et sauve, présentement en compagnie de son parrain’’
APS
SENEGAL-FRANCE-SOCIETE

Diarry Sow, retrouvée ‘’saine et sauve, présentement en compagnie de son parrain’’

Dakar, 25 jan (APS) - L’étudiante sénégalaise Diary Sow, dont on était sans nouvelles depuis sa disparition en France le 4 janvier dernier, a retrouvé son parrain Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, a annoncé lundi Radio Sénégal, citant les autorités diplomatiques et consulaires sénégalaises.
 
‘’Mademoiselle Diary Sow a été retrouvée saine et sauve. Elle se trouve présentement en compagnie de son parrain, monsieur Serigne Mbaye Thiam’’, indique un communiqué du consulat général du Sénégal à Paris, repris par plusieurs médias.
 
L’étudiante âgée de 20 ans, inscrite en classe préparatoire au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand, a donné de ses nouvelles la semaine dernière, plus de deux semaines après sa disparition.
 
‘’Si je ne m’étais pas manifestée jusqu’à présent, c’est pour la simple raison que j’étais dans l’impossibilité de le faire. Tonton, je comprends que vous soyez tous surpris. Je comprendrais aussi que vous soyez déçus’’, écrit l’étudiante dans une lettre partagée sur le réseau social Twitter par son parrain.
 
‘’Je n’ai pas disjoncté à cause du confinement ou de la prépa. Ma vie était telle que je l’avais voulue, telle qu’il fallait qu’elle soit. Les doutes ? Je n’ai jamais douté de mes capacités ni de ma force. Mon départ n’est pas aveu de faiblesse’’, ajoute-t-elle dans cette lettre adressée au ministre de l’Eau et de l’Assainissement.
 
La disparition soudaine de celle qui avait été distinguée deux années de suite meilleure élève du Sénégal avait provoqué une vive émotion et une grande inquiétude au Sénégal.
 
Elle avait également fait l’objet d’une grande médiatisation dans son pays, mais également en France et sur les réseaux sociaux.
 
Dans son message posté sur Twitter, l’ancien ministre de l’Education nationale n’avait pas donné de détails supplémentaires sur l’endroit où se trouverait la jeune femme, qui avait justifié sa disparition volontaire en invoquant ‘’une pause’’ dans sa vie.
 
‘’Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie’’, avait-elle écrit.


BK/ESF