Des milliers de fidèles au Gamou de Tivaoune
APS
SENEGAL-SOCIETE

Des milliers de fidèles au Gamou de Tivaoune

Tivaoune, 19 nov (APS) - Des milliers de fidèles tidianes du Sénégal et de la sous-région sont arrivés à Tivaoune (Thiès) pour y célébrer le Gamou, évènement religieux, commémorant la naissance du Prophète Mahomet (PSL).
 
Le Gamou de Tivaoune est un des plus importants rassemblements religieux au Sénégal.
 
Les pèlerins affluent depuis vendredi dans cette commune du département de Thiès. La plupart d’entre eux arrivent par voiture. D’autres ont choisi de venir par train ou encore par charrettes desservant les villages environnants.
 
Conséquence, toutes les artères de la ville sont bondées de monde, rendant ainsi la circulation très difficile, aussi bien pour les piétons que pour les véhicules. Cependant, les forces de l’ordre, suffisamment déployées sont à pied d’œuvre pour assurer la fluidité.
 
"Je suis ici depuis vendredi car je voulais à tout prix, assister à la grande prière du vendredi", a fait savoir Abdoulaye Ly, la cinquantaine, trouvé aux abords de la mosquée de Tivaoune. Il en profité, a-t-il ajouté, pour assister également à la cérémonie de clôture du Bourde, intervenue dans la nuit du samedi.
 
Alfahim Ndiaye est quant à lui arrivé lundi matin en provenance de Gaya (Dagana), ville natale de Seydi El Hadji Malick Sy, un des propagateur de la confrérie tidiane au Sénégal et initiateur du Gamou à Tivaoune.
 
"C’est ce matin que notre Dahira a quitté Gaya, et là, nous venons juste d’arriver. J’avais hâte de me recueillir sur les lieux saints de Tivaoune que je ne me suis pas encore restauré", a-t-il laissé entendre.
 
En provenance de la Gambie, Ibrahima Jassy, accompagné de son épouse indique qu’il effectue ce trajet depuis une vingtaine d’années, assurant qu’il attend ce moment de grâce et de quiétude avec impatience durant toute l’année.
 
Le Gamou de Tivaoune n’est pas aussi un domaine réservé uniquement aux seuls disciples tidianes. Aliou Sow, fervent mouride résidant à Touba, a été retrouvé devant l’ancienne mosquée après la prière.
 
"Je suis venu ici comme tout le monde pour y célébrer l’anniversaire de la naissance du prophète (PSL), parce que je suis un musulman", a-t-il fait savoir.
 
Il ajoute : "personnellement, j’apprécie beaucoup El Hadji Malick Sy pour son savoir, la qualité des écrits, sans compter les liens de parenté avec le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba", dit-il.

MK/ASB/OID