Des kits de matériel à des jeunes de Fatick pour lutter contre l’émigration irrégulière
APS
SENEGAL-SOCIETE-MIGRATION

Des kits de matériel à des jeunes de Fatick pour lutter contre l’émigration irrégulière


Fatick, 30 jan (APS) - Cinq jeunes de la région de Fatick ont reçu des kits de matériels d’une valeur de 16 millions de francs CFA pour développer leurs activités, dans le cadre d’un projet de lutte contre l’émigration irrégulière.
 

Ces lots de matériel ont été remis aux bénéficiaires au cours d’une cérémonie tenue vendredi dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme migration et développement (PMD), exécuté depuis 2009 par l’ANPEJ, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes, de concert avec la coopération allemande.
 
Le Programme migration et développement vise à lutter contre l’émigration clandestine des jeunes en privilégiant une autre approche, selon le chef d’antenne de l’ANPEJ pour les régions de Fatick et Diourbel, Abdoulaye Kane.
 
"Cette approche consiste à ne pas donner de l’argent aux jeunes migrants de retour ou aux demandeurs d’emploi, porteurs de projets sélectionnés dans le cadre du cadre du PMD", a-t-il expliqué.
 
Elle consiste "plutôt à les équiper directement de kits matériels pour leur permettre de mettre en œuvre leurs projets et programmes", a ajouté le chef d’antenne de l’ANPEJ.
 
"Parmi les cinq jeunes bénéficiaires de ce programme, on a deux vulcanisateurs, un électrotechnicien et deux couturiers", a précisé Abdoulaye Kane. Il déplore le fait que ces dernières semaines, "beaucoup de jeunes sont en train de partir ailleurs pour trouver des lendemains meilleurs".
 
"Au même moment, nous au PMD, nous œuvrons pour fixer nos jeunes sur le territoire national avec un accompagnement de l’ANPEJ et du GIZ", l’agence de coopération internationale allemande pour le développement.
 
"Il y a une phase de formation en entreprenariat, en gestion d’entreprise, éducation financière, suivi, encadrement et accompagnement individuel des jeunes" pour leur permettre d’avoir "toutes les compétences requises pour réussir leurs projets", a-t-il indiqué. 
 
Selon M. Kane, la deuxième phase du Programme migration et développement concerne 40 jeunes porteurs de projets sélectionnés à travers les 14 régions du Sénégal.
 
Une enveloppe de 130 millions de francs CFA va être dégagée pour cette deuxième phase et utilisée pour l’achat de kits de matériel et d’équipements divers, a dit M. Kane.
 
Il a signalé que la première phase avait concerné 45 jeunes qui ont bénéficié de kits de matériels pour un montant de "145 millions de francs CFA".
 
Le PMD a pour but d’appuyer les jeunes sénégalais demandeurs d’emplois, les jeunes sénégalais migrants de retour au bercail ainsi que de potentiels migrants ou demandeurs d’emploi.
 

AB/BK