Des kits alimentaires de l’Arabie Saoudite à des ménages vulnérables de Matam
APS
SENEGAL-SOCIAL

Des kits alimentaires de l’Arabie Saoudite à des ménages vulnérables de Matam

Ourossogui, 28 juin (APS) - Des ménages victimes d’inondation dans la région de Matam (nord) ou en situation de vulnérabilité ont reçu de la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN), 5227 kits alimentaires, un don du royaume d’Arabie Saoudite au Sénégal.

La cérémonie officielle de remise de ce don a été présidée lundi par la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, Aminata Sow.
 
Ces kits composés de riz, d’huile et de sucre sont un appui de la "King Salman Humanitarian Aid and Relief Center’’, par l’intermédiaire du royaume saoudien.
 
Ils sont répartis entre les trois départements de la région que sont Matam (1359 kits), Kanel (3346 kits) et Ranérou-Ferlo (522 kits), chaque ménage bénéficiaire devant recevoir un sac de riz de 50 kg, 10 litres d’huile et 10 kg de sucre.
 
La déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, Aminata Sow, en remettant ce don, a réitéré la volonté de l’Etat, en relation avec ses partenaires techniques et financiers, "de renforcer le soutien de la solidarité nationale aux démunies retenues dans le Registre national unique (RNU)".
 
Dans ce cadre, les actions de la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN) ont "largement contribué à faire enregistrer des avancées significatives" dans les domaines relevant de ses compétences.
 
Albakr Saoud Abdoul Kareem, représentant la partie saoudienne, a insisté sur le rôle du "King Salman Humanitarian Aid and Relief Center", consistant à "aider ceux qui sont dans la nécessité d’être appuyés partout dans le monde".
 
Il dit être au Sénégal pour apporter une aide aux victimes des inondations de 2020 et à ceux qui sont dans une situation de vulnérabilité, ajoutant que la remise de ce don est le résultat d’un processus qui a commencé "depuis l’année dernière".
 
Le préfet du département de Matam, Souleymane Ndiaye, s’est réjoui de cet appui de "portée diplomatique et sociale qui va droit au cœur" des bénéficiaires.
 
Il a remercié "infiniment le donateur, car ce geste permettra à coup sûr d’apporter une meilleure qualité de vie aux différents bénéficiaires", avant de saluer le rôle du Serviteur des deux saintes mosquées "pour la sauvegarde et la promotion constantes des valeurs de notre religion commune" qu’est l’islam.


ADS/BK/ASG