Des journalistes africains formés pour aider à
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SOCIETE

Des journalistes africains formés pour aider à "apaiser les conflits et les crises’’ sur le continent

Dakar, 23 nov (APS) - Une vingtaine de journalistes africains subissent depuis ce jeudi à Gorée une formation dans l’optique de produire des ‘’informations fiables et utiles’’ qui renseignent l’opinion et contribuent’’ à apaiser les conflits et les crises’’ dans les pays de la sous-région.
 
Cet atelier de formation sous régional, organisé à l’initiative de Goree Institute, est axé sur "la responsabilité des médias et des professionnels de l’information dans la prévention des conflits en Afrique de l’Ouest".
 
Il réunit pendant trois jours, des journalistes et professionnels de l’information et de la communication en provenance de neuf pays de la sous-région : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo.
 
S’exprimant à l’ouverture de cet atelier, le coordonnateur du Programme "consolation de la paix et prévention des conflits’’ à Gorée Institute, Fréderic Ndécky, a souligné que ‘’l’objectif est d’aider les journalistes à produire une information fiable’’.
 
‘’Une information qui ne contribue pas à aggraver les conflits comme on en a vu dans les autres régions, mais renseigne l’opinion et contribue à apaiser les situations, les tensions et les crises que l’on observe dans la sous-région’’, a dit M. Ndecky.     
 
Le coordonnateur de la formation souligne que son institut souhaite, à travers cette quatrième édition, développer des outils sur l’analyse des conflits qui permettront ‘’de comprendre des situations, des conflits en vue de produire une information fiable’’. 
 
‘’Ils [les journalistes] sont sur le terrain et la sous-région est minée par différents conflits parce qu’’ils n’avaient pas l’habitude de voir et de faire des reportages ou de donner des informations sur cet aspect’’, a-t-il dit, citant l’exemple du ‘’terrorisme’’.
 
Au cours de la session, les participants vont apprendre ‘’des techniques de reportage qui leur permettront d’être à équidistance des acteurs pour ne pas être manipulés ou de produire des informations qui sont orientées dans un sens pour manipuler une certaine opinion’’.
 
Les initiateurs de cet atelier de formation sous régional, qui est organisé depuis 2013, attendent des bénéficiaires qu’ils fassent bon usage des connaissances apprises ’’dans leur travail quotidien au sein de leur rédaction’’.
 
‘’On a un bon retour des journalistes qui sortent d’ici, parce qu’on fait un suivi derrière et on essaie de lire leur production et on se rend compte qu’il y a une amélioration entre celles produites avant leur participation et après’’, s’est-il félicité.

SK/ASG