Des délégations de service public pour la gestion des forages à Kaffrine
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Des délégations de service public pour la gestion des forages à Kaffrine

Kaffrine, 21 juin (APS) - Des délégations du service public de l’eau (DSP) seront mises en place pour la gestion des forages de la région de Kaffrine (centre), qui comptent à ce jour environ 200, a annoncé mercredi, le directeur contrôle et exploitation de l’Office des forages ruraux (OFOR), Ndiamé Diop. 
 
Des délégations du service public de l’eau seront instaurées "au niveau des 200 forages que compte cette région. Mais nous allons démarrer par les nouvelles réalisations", a-t-il annoncé en marge d’un atelier de présentation de l’état d’avancement de la délégation du service public de l’eau.
 
Cette rencontre présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye, a enregistré la présence des préfets des quatre départements de la région de Kaffrine, des sous-préfets, chefs de service et des représentants des populations.
 
"On parle de 162 forages au niveau de la région de Kaffrine, mais c’est plus que cela, car en intégrant les nouvelles réalisations dans le cadre du PUDC", le Programme d’urgence de développement communautaire, "nous serons pratiquement à 200 forages dans la région de Kaffrine", a relevé le directeur contrôle et exploitation de l’OFOR.
 
Il explique que la délégation du service public "est une nouvelle forme de gestion qui sera instaurée au niveau des forages", l’OFOR ayant "pris l’option de mettre en place cette forme de gestion au niveau de l’ensemble des ouvrages hydrauliques des régions du Sénégal".
 
La gestion des forages était jusque-là confiée à l’Association des usagers de forages (ASFOR), mais "aujourd’hui, il est question de donner les forages à des professionnels pour améliorer la qualité du service mais également améliorer la qualité de l’eau", selon Ndiamé Diop. 
 
Pour ce faire, l’OFOR a retenu de faire l’inventaire de l’ensemble des infrastructures hydrauliques de la région de Kaffrine, un "inventaire contradictoire", promet M. Diop.
 
"Cette rencontre avec les acteurs de la région de Kaffrine entre dans le cadre du programme de communication qu’on est en train de dérouler pour accompagner le processus de délégation du service public de l’eau", a expliqué M. Diop.
 
Elle avait aussi pour objectif de partager avec les acteurs de la région de Kaffrine, la réforme de l’hydraulique rurale, selon le directeur contrôle exploitation de l’OFOR.
 
 

MNF/BK