Des centaines de jeunes à la deuxième édition du Forum de l’étudiant guinéen
APS
AFRIQUE-GUINEE-FORMATION

Des centaines de jeunes à la deuxième édition du Forum de l’étudiant guinéen

De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka
 
Conakry, 11 mai (APS) - Des centaines d’étudiants, des élèves et des enseignants ont pris d’assaut vendredi matin le Palais du Peuple à Conakry au deuxième jour du Forum de l’étudiant guinéen, a constaté l’envoyée spéciale de l’APS.
 
Ils sont venus en masse très tôt pour visiter les stands des expositions des différentes universités et instituts de formation de la Guinée et des autres pays.
 
Venus seuls ou en groupe, élèves et étudiants ont visité avec enthousiasme, dans la bonne humeur et la tête pleine de projets à travers les stands.
 
Si certains se dirigent spontanément vers les filières qui les intéressent particulièrement, d’autres rentrent partout afin d’engranger le maximum d’informations pour pouvoir à tête reposée décider du métier de leur avenir.
 
De loin, l’engouement devant le stand de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC) de Kountia, attire l’attention. Lorsqu’on se rapproche, on voit l’un des gérants du stand en grande discussion avec les étudiants.
 
Il leur explique les métiers du journalisme et de la communication, les deux spécialités qu’offre son école. Le jeune Dramé Samsy est tès concentré sur la présentation, bien maîtrisée, du responsables des lieux.
 
Elève au lycée Ahmad Sékou Touré, il ne cache pas son intérêt pour le journalisme. ’’J’adore le journalisme et tout ce qui tourne autour de la communication", a dit le jeune qui avoue avoir un penchant pour le journalisme radio.
 
Sourire aux lèvres, Samsy explique que le journalisme est un secteur enrichissant puisqu’il offre beaucoup de possibilités.
 
Même discours chez son camarade Thierno Diallo, qui lui, par contre, penche pour le journalisme audiovisuel. "J’aime beaucoup le sport et je crois que c’est ce que je voudrais faire à la télé", a-t-il dit avant de réajuster les manches de son sac à dos qui ont commencé à salir le t-shirt blanc de son uniforme.
 
Thierno élève en classe de terminale, sciences sociales, se félicite de l’organisation du forum, qui selon lui, change des pratiques théoriques. "Ça c’est du concret et nous saluons l’initiative", a-t-il dit.
 
En face du stand, la filière santé de l’université Ahmadou Dieng tient le sien. Une dizaine de jeunes s’est regroupée sur place, caressant du bout des doigts les mannequins en plastique qui servent de démonstration. 
 
Très intéressés par le domaine, ils posent des questions et trouvent des réponses qui semblent les satisfaire.
 
"Je suis intéressée par la santé. Et après mes études, je voudrais être médecin", confie Aminata Camara avec un brin de folie dans le regard.
 
Elève en classe de terminale en science expérimentale, elle s’est réjouie de la tenue du forum, serrant entre les mains une pile de brochures et de dépliants des différentes universités qui exposent au forum comme pour garder un souvenir de cette deuxième édition réussie.

SK/ASB/OID