DBF : les syndicalistes pour que l’arrêt de l’activité soit évité à tout prix
APS
SENEGAL-RAILS-PERSPECTIVES

DBF : les syndicalistes pour que l’arrêt de l’activité soit évité à tout prix

Thiès, 6 août (APS) - L’arrêt de l’activité de la société Dakar Bamako ferroviaire (DBF) risque de renchérir le coût de son éventuelle réhabilitation, compte tenu des dommages que cette interruption pourrait causer à l’infrastructure ferroviaire, a indiqué le secrétaire général du SUTRAIL, syndicat majoritaire des cheminots sénégalais.

‘’C’est l’arrêt de l’activité qu’il faudrait éviter, car la reprise risque de coûter encore plus cher. Si l’activité était maintenue, sa réhabilitation pouvait ne pas coûter cher’’, a dit Mambaye Tounkara. 
 
Il note que la pause prolongée de l’entreprise causera des dégâts, comme l’ensablement ou des coupures de la voie. 
 
A titre d’illustration, M. Tounkara a signalé que les dernières pluies de 2018, avaient provoqué une coupure de voie sur 70 m de long et 6 à 8 m de profondeur, au PK 378, entre Tambacounda et Kaolack.
 
Il considère que la dénomination-même du plan proposé par le nouvel administrateur général Kibily Touré, à savoir Plan d’urgence de sauvegarde, décrit à suffisance la situation actuelle des chemins de fer. 
 
‘’Il faut sauvegarder ce qui reste des chemins de fer. Si ce n’est pas sauvegardé, c’est l’entreprise qui va voler en l’air et ce sera une défaite historique que les pouvoirs politiques vont enregistrer dans leur gestion’’, souligne le syndicaliste.
 
Même si le président Macky Sall a eu l’idée géniale selon lui de créer le Train express régional (TER), ‘’il aura dans sa gestion, négligé la ligne Dakar Bamako Ferroviaire qui est à l’arrêt’’, poursuit-il, faisant part de sa crainte de voir l’arrêt prolongé conduire à la ‘’fin définitive’’ de la ligne de chemins de fer. 
 
 
 
 
 
 
 
 

ADI/BK/OID