Oumar Guèye appelle à accompagner les changements de la future métropole dakaroise
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-AMENAGEMENT

Oumar Guèye appelle à accompagner les changements de la future métropole dakaroise

Dakar, 29 juin (APS) - La ville de Dakar tend à devenir une métropole internationale, une perspective induisant des "changements très importants" en terme de vulgarisation et d’accompagnement auxquels il faut se préparer, a déclaré le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye.
 
"La ville de Dakar tendra vers une métropole internationale", a-t-il notamment dit au cours d’un comité régional de développement (CRD) spécial de vulgarisation du Plan national d’aménagement et de développement territorial (PNADT) consacré à la ville de Dakar.
 
La structuration de l’aire métropolitaine de Dakar qui couvre toute la région de Dakar et une partie de la région de Thiès va renforcer le rayonnement international du Sénégal et des centres urbains stratégiques identifiés qui seront interconnectés par un ensemble de réseaux infrastructurels, a ajouté M. Guèye.
 
Ce CRD spécial a enregistré la présence du maire de Dakar Soham Wardini et du gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall.
 
De même, le directeur général de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), Mamadou Djigo, les maires de villes de la région de Dakar, les présidents de conseils départementaux et préfets y ont également pris part.
 
Cette rencontre visait à partager les résultats du Plan national d’aménagement et du développement territorial, mais surtout à recueillir des propositions et des recommandations de nature à faciliter sa "mise en œuvre stratégique" pour le développement du Sénégal, a expliqué Oumar Guèye.
 
Dans cette perspective, il a exhorté l’administration à mieux exploiter le Plan national d’aménagement et du développement territorial, en lien avec les objectifs de développement à partir des territoires.
 
Il a demandé à l’administration de recourir chaque fois que de besoin aux outils mis en place par l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), pour déterminer "si un projet à mettre en œuvre n’est pas en conflit avec un projet de l’Etat".
 
 


AN/ASB/BK