Croissant lunaire : un cadre unitaire annonce une coordination permanente des commissions d’observation
APS
SENEGAL-RELIGION

Croissant lunaire : un cadre unitaire annonce une coordination permanente des commissions d’observation

Dakar, 24 mai (APS) - Les différentes sensibilités de l’islam réunies au sein du Cadre unitaire de l’islam au Sénégal, ont annoncé avoir convenu de mettre en place "une coordination permanente des commissions d’observation du croissant lunaire", en réponse aux "appels maintes fois réitérés" par les pouvoirs publics, pour l’unité des musulmans à l’occasion des célébrations des fêtes religieuses.

Dans un communiqué transmis jeudi à l’APS, les organisations musulmanes concernées ont dit s’être accordées "sur les principes et mécanismes généraux de gestion de la question cruciale du croissant lunaire".
 
L’observation conjointe du croissant lunaire dans les locaux de la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique), "le 29 de chaque mois", ainsi que l’organisation d’un "séminaire d’approfondissement des questions de fikh dans le but de rapprocher les principes d’observations", figurent parmi les résolutions issues d’un premier séminaire qu’ils ont organisé et qui portait sur "l’harmonisation des principes et mécanismes d’observation du croissant lunaire au Sénégal".
 
Ces résolutions portent également sur la définition des "mécanismes d’une unité stratégique sur la base de l’autonomie et de la convergence des commissions’’ et soulignent la nécessité de se ‘’référer aux connaissances scientifiques et techniques de rigueur pour aider à l’observation du croissant de manière unitaire".
 
A travers lesdites résolutions, il est par ailleurs demandé à l’Etat de "mettre à contribution les autorités déconcentrées et décentralisées dans la coordination de l’observation du croissant lunaire de manière à obtenir le consensus le plus global sur le territoire national et de favoriser la mise en place d’un observatoire national de la lune (Organiser des tournées et séminaires avec les gouverneurs dans les régions)".
 
Les organisations concernées, "avec la bénédiction" du gouvernement sénégalais, représenté par le Ministère de l’Intérieur, ont en outre convenu d’approfondir "la réflexion sur la matérialisation d’une unité sous régionale d’observation du croissant lunaire"
 
Elles disent ainsi répondre "aux appels maintes fois réitérés par le président de la République aux principaux acteurs religieux pour la sauvegarde du modèle sénégalais d’un islam tolérant et pour l’unité des musulmans à l’occasion des célébrations religieuses (…)".
 
Le Cadre unitaire de l’islam au Sénégal regroupe les comités scientifiques des confréries mouridiyya (Rawdou Rayaahiin), tijaniyya (cellule Zawiyya Tidiane et comité d’organisation du symposium du Maouloud), khadriyya, layène, la famille Omarienne et des associations islamiques comme le Rassemblement islamique du Sénégal (RIS), la Jamaatou Ibadou Rahmane.
 
Il y a aussi la communauté Ahloul Bayt des Chiites, l’Association des "1111 imams de Casamance", l’Association islamique pour servir le soufisme (AIS), ainsi que des membres de la Société civile, entre autres structures.

BK/ASG