Crise à l’ASBEF : l’arbitrage de l’Etat souhaité
APS
SENEGAL-SOCIETE

Crise à l’ASBEF : l’arbitrage de l’Etat souhaité

Louga, 22 oct (APS) - Des membres du comité exécutif national de l’Association pour le bien-être familial (ASBEF) ont invité jeudi à Louga les autorités étatiques à s’impliquer dans la résolution du différend opposant des entités de cette structure.

Le problème est parti d’une assemblée générale organisée le 23 mars 2019 et qui avait été sanctionnée par l’élection du bureau du comité exécutif national de l’ASBEF.

Le bureau issu de ladite assemblée générale avait émané du vote d’une trentaine de membres sous la supervision de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF en anglais).

Le candidat malheureux à la direction de l’association provenant de l’antenne de Dakar avait contesté la victoire de celui présenté par l’antenne de Kaolack.

Cette contestation a entrainé des querelles internes qui aujourd’hui impactent la gestion de l’ASBEF au niveau national et dans les régions.

’’Une plainte a été adressée au comité. Par la suite, nous avons reçu des ordonnances sans être entendus par la justice. Il a été décidé de donner l’administration provisoire à d’autres alors qu’il appartient aux 10 antennes d’élire le président’’, a dénoncé le président de l’ASBEF de Louga et membre du comité exécutif, Thierno Dieng.

Il a précisé que sur les 10 antennes du pays, seules celles de Dakar et de Guédiawaye avaient contesté les résultats.

M. Dieng a ainsi demandé aux ’’autorités du pays, le ministre de la Santé, ses collègues en charge de l’Intérieur et de la Justice d’intervenir car la situation est en train de menacer les services offerts aux femmes et filles dans les structures de l’ASBEF’’.

’’Ces querelles internes sont en train de nous faire perdre nos bailleurs qui aujourd’hui refusent de nous financer. Une situation qui a ralenti les activités de l’ASBEF dans les régions et entrainé une rupture de médicaments, un manque de personnel et de matériel’’, a-t-il alerté.

’’L’ASBEF vit une situation difficile. Nous voyons des ordonnances de justice tomber et nous ne savons pas pour quoi et nous n’avons jamais été interpellés par la justice’’, a dit le président de l’antenne de Richard-Toll, Yoro Oumar Diagne.

Selon M. Diagne, le comité souhaite ’’le respect des statuts et règlements de l’ASBEF, une implication des instances légales de gouvernance dans toutes ls demandes et démarches administratives et judiciaires’’.

’’Nous voulons l’unité de tous les volontaires et l’organisation d’une assemblée générale que nous allons tenir d’ici deux mois pour trouver une solution. Nous faisons appel à l’IPPF, pour discuter de la situation’’, a-t-il suggéré.

L’ASBEF est une Organisation non gouvernementale (ONG) sénégalaise créée en 1968 par des volontaires soucieux de la protection et de l’amélioration de la santé maternelle et infantile, ainsi que du bien-être de la famille dans les milieux les plus défavorisés de la société sénégalaise.

SK/AKS/OID