Covid 19 : Touba enregistre un deuxième cas de transmission communautaire
APS
SENEGAL-SANTE

Covid 19 : Touba enregistre un deuxième cas de transmission communautaire

Touba, 16 avr (APS) - Un deuxième cas de transmission communautaire du Covid-19 a été signalé jeudi dans la ville de Touba où le patient est pris en charge au centre de traitement de Darou Marnane.

’’C’est un vigile qu’on a diagnostiqué. Il travaillait dans une société de gardiennage dans un immeuble au niveau du marché Ocass. Il est actuellement hospitalisé au centre de traitement de Darou Marnane’’, a confié à l’APS, le médecin-chef de LA région de Diourbel, Mamadou Dieng.

Des recherches sont en cours pour retrouver les personnes contacts du malade, a t-il fait savoir par téléphone. 

’’Nous sommes en train de chercher ses contacts dans son entourage et il y a une difficulté à retracer. On va faire le maximum pour trouver ces personnes’’, a t-il dit.

Le vigile en question n’a aucun lien direct avec le commerçant testé positif durant le week-end, selon le médecin-chef, qui a déploré les comportements des personnes fréquantant le marché. ’’Dans le marché, on voit des comportements que l’on peut déplorer. Les gens ne respectent pas les consignes. On leur demande de porter les masques’’, a-t-il déclaré. 

Le docteur Mamadou Dieng a invité les tenants des boutiques et de certains commerces à respecter les mesures individuelles et collectives en évitant les rassemblements. 

’’Il faut que les commerçants, même s’ils continuent à vendre, prennent des mesures pour ne pas laisser beaucoup de gens entrer en même temps. En plus, les cantines sont très exiguës’’, a-t-il souligné. 

Mamadou Dieng a déconseillé aux populations de se rendre au marché, surtout si elles n’ont rien de précis à y faire pour éviter tout risque de contamination. ’’Si on a rien à faire dans le marché, on ne doit pas y aller parce que dès qu’on part, on s’expose, a-t-il lancé’’. 

Il a demandé aussi aux transporteurs de prendre les dispositions idoines pour ne pas entasser les passagers dans les véhicules.

’’Les surcharges continuent de plus belle, les véhicules sont souvent bondés. C’est le cas aussi pour les charrettes où on peut voir 11 personnes au lieu de 5 tel que recommandé’’, a fustgié le médecin-chef de la région de Diourbel. 

Il affirme que ces comportements ne vont pas aider à contrôler cette épidémie, voire la neutraliser dans la ville de Touba, insistant sur le respect des mesures barrières.

FD/OID