Covid-19 : L’Eglise suspend provisoirement les offices religieux à caractère public
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : L’Eglise suspend provisoirement les offices religieux à caractère public

Dakar, 17 mars (APS) – Les évêques du Sénégal ont annoncé, mardi, plusieurs mesures dont la suspension provisoire des offices religieux à caractère public jusqu’après le dimanche de la Résurrection communément appelé ‘’Jour de Pâques’’, en vue d’aider à lutter contre la propagation du coronavirus.
 
’’Nous, Evêques du Sénégal, portons à la connaissance de tous les fidèles catholiques et de nos diocèses (...), à compter de ce jour, mardi 17 mars 2020, la suspension provisoire des Offices religieux à caractère public comme les messes publiques, les chemins de croix public durant le carême (…)’’, a déclaré Monseigneur Paul Mamba. 
 
L’Evêque de Ziguinchor lisait la déclaration de la province ecclésiastique de Dakar, lors d’une conférence de presse du Comité interdiocésain national des pèlerinages catholiques (CINPEC).
 
Il a également annoncé la suspension des mouvements d’action catholique, les répétitions de chorale, les catéchèses, les recollections, les assemblées de prière, etc.
 
Monseigneur Paul Mamba a invité ’’tous les fidèles à croire à la communion spirituelle devant la gravité d’une telle décision’’. 
 
Il a demandé ’’à tous de vivre ces moments d’épreuve en intensifiant la prière personnelle et en famille, au moins le dimanche à l’heure de la messe habituelle, en récitant régulièrement le chapelet, en pratiquant le jeune pour implorer la miséricorde de Dieu et la grâce de la conversion’’.
 
En cas d’obsèques, Monseigneur Paul Mamba a demandé ’’à tous de se limiter uniquement à l’absoute, au cimetière, en présence de la famille restreinte’’, ajoutant que ’’des messes pour les défunts peuvent cependant être demandées’’.
 
’’Les églises demeurent ouvertes, dans la journée, pour les dévotions personnelles des fidèles, avec la possibilité de voir un prêtre pour les confessions’’, a informé l’Evêque de Ziguinchor.
 
’’Les prêtes, quant à eux, porteront une attention particulière à l’endroit des malades de nos communautés par des visites, la confession et la communion à domicile’’, a-t-il indiqué.
 
Selon Monseigneur Paul Mamba, ’’la présente mesure témoigne d’une part d’un devoir de solidarité citoyenne qui consiste à protéger sa vie et celle des autres, et, d’autre part d’un devoir de charité chrétienne’’.
 
’’Il faut éviter, dans la situation présente, les rassemblements et observer certaines règles d’hygiène, comme nous y invitent les serves compétentes du ministère de la Santé et de l’Action sociale’’, a-t-il indiqué. 
 
Les manifestations et rassemblements sont interdits au Sénégal, depuis lundi jusqu’au 14 avril, en raison de l’épidémie de maladie à coronavirus.
 
Les écoles et les universités sont également fermées pour une durée de trois semaines.
 
L’interdiction des manifestations publiques pendant 30 jours et la suspension temporaire de l’accueil des bateaux de croisière font aussi partie des décisions prises par le chef de l’Etat lors d’un conseil présidentiel sur la lutte contre l’épidémie de maladie à coronavirus.
 
Le Sénégal compte 27 cas dont deux guérisons.


DS/OID/ASG