Contre la Covid, le Club Sénégal émergent prône ’’une solidarité nationale d’auto-défense’’
APS
SENEGAL-PANDEMIE-APPEL

Contre la Covid, le Club Sénégal émergent prône ’’une solidarité nationale d’auto-défense’’

Dakar, 16 août (APS) - Le Club Sénégal émergent (CSE), insistant sur "la nécessité d’une large campagne de vaccination et de respect des mesures barrières", prône l’union sacrée et une "solidarité nationale d’auto-défense collective et de survie individuelle", dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.
 
Dans une déclaration dont copie a été transmise à l’APS, le CSE "appelle tous les Sénégalais à la responsabilité et à la vigilance, devant ce péril national et mondial qu’est la Covid19 et recommande aux populations, aux autorités religieuses et coutumières, aux hommes de culture et des arts, aux médias, à informer et à communiquer sur la nécessité d’une large campagne de vaccination et de respect des mesures barrières".
 
"Le CSE lance un vibrant appel à la nécessité d’une union sacrée, d’une solidarité nationale d’auto-défense collective et de survie individuelle", écrivent les animateurs de cette structure regroupant des cadres de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile et dont l’ambition est d’accompagner le président de la République dans l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Emergent (PSE).
 
"Pour le CSE, cette nécessaire union sacrée interpelle tous les partis politiques, les différentes entités de la Société civile, les communautés religieuses et coutumières, les Forces vives de la nation, en particulier les jeunes et les femmes, la presse, la diaspora sénégalaise, etc.", ajoutent-ils.
 
Ils ont rappelé, pour s’en féliciter, "les efforts" des pouvoirs publics "ainsi que la mobilisation exceptionnelle de la communauté nationale, en particulier des scientifiques, des personnels de la Santé et de l’Action sociale, des citoyens de tous bords, des médias, des Forces de sécurité et de défense, lors de la survenue de la pandémie de la Covid-19".
 
"Dans la mise en œuvre des décisions adéquates et autres mesures fortes prises au plus haut niveau (...), les membres du Club Sénégal Émergent ont particulièrement noté le professionnalisme, la compétence et l’abnégation des personnels de la santé à tous les échelons, les trésors d’ingéniosité et d’initiatives dont ont fait montre des organisations citoyennes, les recommandations d’autorités religieuses et coutumières, etc.", peut-on lire. 
 
"Autant d’efforts qui avaient permis au Sénégal de figurer dans le peloton de tête des pays exemplaires en matière de gestion efficiente de la lutte contre la Covid-19".
 
Les résultats enregistrés "ont été magnifiés et salués par les observateurs et autres spécialistes de la santé au niveau mondial", mais "c’était sans compter avec la surprenante et tout aussi fulgurante irruption du virus Delta qui, du fait de la rapidité de sa contagion et de son large spectre de contamination, a fait accroître la courbe meurtrière au Sénégal et dans la plupart des pays du monde".
 
Mais malgré ce "contexte alarmant et grave, les Sénégalais n’ont pas cédé à la panique et grâce à la vigilance du gouvernement, la situation est restée sous contrôle, heureusement !", note le Club Sénégal émergent, saluant "la croisade menée par nos autorités pour une large vaccination des Sénégalais contre la COVID-19". 
 
Aussi encourage-t-il "la posture" du président de la République "consistant à poursuivre les efforts dans la recherche de vaccins à suffisance dans un contexte difficile, marqué par la propension des pays développés à une autarcie vaccinale".
 
"Le projet de fabrication du vaccin au Sénégal et par les Sénégalais à travers l’Institut Pasteur de Dakar d’ici 2022, avec la confiance et le soutien de la communauté internationale est une sanction positive et une reconnaissance internationale de la qualité de notre politique sanitaire et pharmaceutique", font valoir les membres de cette structure. 
 
Le CSE dit par conséquent dénoncer "les campagnes de manipulations et de diffusions de fausses informations, au moment où la gravité de la crise sanitaire commande et recommande une union sacrée, une solidarité nationale plus forte, pour sauver une large frange de nos populations en détresse".
 
De même le CSE, "une fois encore, rend un vibrant hommage aux personnels de la santé et de l’action sociale, toujours au front pour soigner, soulager, réconforter et guérir". 
 
"Depuis deux ans, souligne-t-il, ces femmes et hommes qui méritent la reconnaissance de la nation entière ont été, sans relâche, dans des conditions difficiles, mais ils n’ont jamais transigé avec leur serment d’Hippocrate".
 
"Tout en saluant et encourageant les Sénégalais, nombreux et souvent anonymes, qui développent des initiatives communautaires pour appuyer la lutte contre la pandémie, le CSE les exhorte et les encourage fortement à aller se faire vacciner, conformément aux recommandations des spécialistes et à ne pas céder aux sirènes dangereuses des « complotistes » et autres anti-vaccins, sans raison scientifique valable", lit-on encore.

BK/ASG