Construction et équipement de 6400 classes
APS
SENEGAL-NOUVELAN-MESSAGE-EDUCATION

Construction et équipement de 6400 classes "dès janvier" (Macky Sall)

Dakar, 31 déc (APS) - Le gouvernement va entamer une nouvelle phase d’élimination des abris provisoires avec la construction et l’équipement de 6400 salles de classe et 4730 blocs administratifs, "dès ce mois de janvier", en accord avec sa volonté de travailler à la fiabilisation du système éducatif sénégalais, a annoncé le président de la République, dans son discours radiotélévisé à l’occasion du nouvel an.

"Dans cet esprit, le gouvernement entamera, dès ce mois de janvier, une nouvelle phase d’élimination des abris provisoires avec la construction et l’équipement de 6400 salles de classe et 4730 blocs administratifs", a annoncé Macky Sall dans son message à la nation.
 
"La réhabilitation des lycées Lamine Guèye, Ngalandou Diouf, Blaise Diagne, Delafosse, Parcelles Assainies Unité 13 et Abdoulaye Sadji de Rufisque, sera poursuivie", a dit Macky Sall.
 
De même, sept lycées seront érigés à Ngor, Yoff, Grand Yoff, Pikine-Dagoudane, Tivaouane Peulh, Diamniadio et Sangalkam, l’école devant "aussi poursuivre sa mutation pour qu’au moins 30% des élèves issus du cycle fondamental soient orientés vers la formation professionnelle et technique qualifiante aux métiers". 
 
Selon le président Sall, l’école doit rester "un espace d’émulation et d’apprentissage dans la quête de l’excellence".
 
"Avec le démarrage prochain du Projet formation-école entreprise financé à hauteur de 5 430 000 000 FCFA, l’Etat soutiendra la formation de 10 000 jeunes, en versant une allocation mensuelle de 40 000 F à chaque apprenant enrôlé par une entreprise durant toute la durée de l’apprentissage", a indiqué le président Sall.
 
Selon lui, la jeunesse sénégalaise, "parce que pleine d’espérance, d’ambition et de générosité", en tant que "force vitale qui inspire notre marche vers le Sénégal de nos rêves", incarne plus que toute autre catégorie de la population, "le chemin de notre destin commun".
 
Le président de la République note que "dans le temps long de la nation, c’est la jeunesse d’aujourd’hui qui entretiendra demain le legs de notre histoire partagée". 
 
"Certes, les défis sont nombreux. Le monde est devenu plus complexe, et, à bien des égards, la compétition encore ardue et les risques d’exposition à toutes sortes de tentations encore plus pesants", a-t-il souligné. 
 
Il reste qu’il n’y a "pas de meilleur viatique que l’éducation et la formation de qualité pour préparer notre jeunesse à dominer l’adversité et baliser la voie de la réussite", a poursuivi le président de la République, donnant en exemple le lycée scientifique d’excellence de Diourbel, dont il se dit fier des premières performances.
 
Il a dit être tout autant fier du parcours de deux jeunes compatriotes ingénieurs en aéronautique, employés à des postes stratégiques d’une grande firme multinationale, que "j’ai rencontrés il y a quelques jours", sans d’autre précision. 
 
Macky Sall estime toutefois que leur parcours, "parmi tant d’autres, témoignent de la fiabilité de notre système éducatif si nous continuons nos efforts pour que l’école reste un espace d’émulation et d’apprentissage dans la quête de l’excellence".
 

BK/PON