Casamance : des députés rassurés sur la situation sécuritaire
APS
SENEGAL-SECURITE-PARLEMENT

Casamance : des députés rassurés sur la situation sécuritaire

Ziguinchor, 2 Juil (APS) – Des députés de l’Assemblée nationale, qui séjournent depuis dimanche à Ziguinchor, se sont dits rassurés par les autorités militaires de la zone militaire n°5 sur la ‘’tendance d’accalmie’’ en Casamance où la situation sécuritaire est ‘’sous contrôle’’, a appris lundi l’APS.
 
Composée de 25 parlementaires, des conseillers du président de l’Assemblée nationale et de la directrice de la communication de l’institution parlementaire, cette délégation a été reçue lundi par le gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf.
 
Membres de la Commission défense et sécurité et de la Commission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains, ils ont tenu une séance de travail avec le gouverneur autour des ‘’riches potentialités économiques de la région, des défis sécuritaires et des enjeux économiques de la filière anacarde’’.
 
‘’Nous nous félicitons de cette mission menée par des députés pour s’imprégner des défis sécuritaires en Casamance, mais aussi des défis économiques dans la zone. L’Assemblée nationale doit aussi se féliciter du courage des autorités pour faire transporter les noix de cajou par des bateaux à grand tirant d’eau’’, a déclaré Gueji Diouf.
 
Après cette rencontre avec le gouverneur, la délégation a rendu visite au commandement de la zone militaire numéro 5, où elle a été reçue par le Colonel Khar Diouf, en présence de Ute Bocandé, de la Fondation Konrard Adenauer, partenaire de cette mission parlementaire à Ziguinchor.
 
‘’Ici, nous sommes les garants de la sécurité des personnes et des biens. En Casamance, la tendance est à l’accalmie malgré quelques regains de tension et quelques phénomènes récurrents amplifiés par des effets médiatiques’’, a rassuré le commandant de la zone militaire numéro 5, Khar Diouf.
 
‘’La situation (sécuritaire) est sous contrôle. Il n’y a rien d’inquiétant’’, a poursuivi le Colonel Diouf après être briefé sur les objectifs de cette mission, dont le thème principal tourne autour de la ‘’Sécurité dans les zones frontalières’’. 
 
Awa Guèye, la vice-présidente de l’Assemblée nationale, précise que les députés veulent aussi s’’’imprégner davantage des conditions d’existence, de vie et de travail des militaires qui sont dans les casernes et dans les campements, en vue de mieux formuler les plaidoyers au niveau de l’institution parlementaire’’.
 
‘’Les conditions de vie des militaires sont acceptables en Casamance. Elles sont vraiment favorables’’, a assuré Khar Diouf, avant de permettre aux parlementaires de visiter le camp militaire de Ziguinchor qui abrite le cinquième bataillon d’infanterie.
 
Les députés ont aussi visité un cantonnement militaire à Mpack, poste frontalier avec la Guinée Bissau voisine avant de se rendre à l’état-major de la gendarmerie à Ziguinchor en attendant l’ouverture officielle d’un atelier sur la ‘’Sécurité dans les zones frontalières’’ prévu ce mardi à Ziguinchor.

MTN/ASG/OID