Les personnes âgées veulent être impliquées dans les décisions concernant le vieillissement
APS
SENEGAL-SOCIAL

Les personnes âgées veulent être impliquées dans les décisions concernant le vieillissement

Dakar, 8 jan (APS) - L’association regroupant le collectif national des personnes âgées, par la voix de son président Birame Faye, a plaidé mardi à Dakar pour une meilleure implication de cette catégorie de la population dans le processus de prise de décision des questions touchant le vieillissement.

’’Ce que nous attendons, c’est plus de prise en charge médicale pour les personnes âgées, plus de participation pour qu’elles soient associées au processus de prise de décision surtout pour les questions qui concernent le vieillissement", a notamment dit Birame Faye.
 
Le collectif national des personnes âgées étant "une association à dimension nationale, très souvent on nous voit plaider pour la cause des personnes âgées de manière générale, c’est-à-dire les retraitées mais aussi les personnes âgées qui n’ont pas de pension", a-t-il ajouté lors d’une assemblée générale tenue à La Maison de la Presse.
 
"Nous avons plaidé pour l’augmentation des pensions dans les institutions sociales et nous remercions le gouvernement de nous avoir écoutés. C’est la raison pour laquelle le président de la République a demandé à ce que la pension de retraite soit augmentée à hauteur de 10%", a-t-il poursuivi.
 
Les personnes âgées constituent l’un des groupes les plus vulnérables du Sénégal, a de son côté relevé El Hadj Malick Sougou, chef de la division de la promotion et de la protection des personnes âgées à la direction générale de l’action sociale.
 
Sur cette base, a-t-il signalé, la direction générale de l’action sociale a mis en place un processus pour fédérer l’ensemble des organisations, de concert avec certaines structures regroupant les personnes âgées. 
 
"Ce cadre permettra aux personnes âgées d’être plus visibles, d’être plus représentatives devant les décideurs mais aussi devant les partenaires", a-t-il assuré, parlant d’un "cadre de concertation" mais aussi "de représentation de toutes les personnes âgées de Sénégal". 
 
M. Sougou souligne que "le ministère de la Santé et de l’Action sociale, par le biais de la direction générale de l’action sociale a une division qui s’occupe uniquement des personnes âgées en termes d’appui médical mais aussi en termes socio-économiques."
 
"Ne serait-ce que dans la revalorisation de l’expérience des personnes âgées, la direction générale de l’action sociale finance des personnes âgées dans des micro-projets", explique-t-il.
 
VS/OID/BK