Artisanat : l’accès à la commande publique désormais une ‘’réalité’’, selon Mamadou Talla
APS
SENEGAL-MOBILIER-ADMINISTRATION

Artisanat : l’accès à la commande publique désormais une ‘’réalité’’, selon Mamadou Talla

Dakar, 9 déc (APS) - Le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, a indiqué, vendredi à Dakar que l’engagement consistant à réserver 15% de la commande publique aux artisans sénégalais est devenu ‘’une réalité.
 
‘’Nous sommes bien partis, c’est devenu une réalité. Des entreprises ont été formées et ils ont gagné des marchés. Et c’était le plus important pour réussir ce pari qui est une volonté du gouvernement sénégalais", s’est-il félicité.
 
Le président de la République, Macky Sall, avait annoncé que 15% de la commande publique serait réservée aux artisans sénégalais. Cet engagement avait été suivi d’un certain nombre de mesures prises par le gouvernement du Sénégal, parmi lesquelles la création du Projet de mobilier national.
 
Selon M. Talla, si lorsque le Projet de mobilier national prenait forme beaucoup d’inquiétudes avait été notées, aujourd’hui force est de constater que des résultats commencent à être visibles. 
 
 ‘’L’accès à la commande publique, quand on l’a lancé, les gens disaient que le taux était faible, parce qu’ils avaient mélangé la reproduction des prototypes liés à la commande publique hors des prototypes à démultiplier. C’était du 100% local’’, a-t-il expliqué.
 
Le ministre de la Formation professionnelle affirme que l’accès à la commande publique concernant la couture, la confection, les tables-bancs, les armoires, etc. est déjà mis en oeuvre, car étant beaucoup plus vaste.
 
Mamadou Talla a rappelé qu’au niveau de la Direction du matériel et du transit administratif (DMTA) et du ministère de l’Enseignement supérieur, un milliard de franc CFA est directement allé aux entreprises artisanales.
 
‘’Nous avons encore un milliard de FCFA orienté vers l’équipement de tout ce qui est mobilier de bureau pour équiper l’Etat qui attend, sans pour autant oublier nos équipements personnels dans nos ministères, dans nos directions générales et toutes ces sommes vont être quantifiées et évaluées’’, a-t-il indiqué.

SK/ASG