Appui aux collectivités : 123 communes retenues pour la phase-pilote d’un programme de 130 milliards CFA
APS
SENEGAL-DECENTRALISATION

Appui aux collectivités : 123 communes retenues pour la phase-pilote d’un programme de 130 milliards CFA

Dakar, 20 fév (APS) - Au total, 123 communes ont été retenues pour la phase pilote du Programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal (PACASEN), doté d’un financement global de 130 milliards de francs CFA pour 5 ans, a-t-on appris lundi à Dakar.
 
"Globalement, c’est 123 communes qui ont été retenues pour la phase pilote de ce programme’’, a annoncé le directeur général l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall, en marge d’un comité régional de développement (CRD) consacré au PACASEN.

Le PACASEN a pour but de contribuer notamment au renforcement des ressources financières et humaines des collectivités territoriales.
 
Il a été "approuvé par le conseil d’administration de la Banque mondiale le 30 janvier 2018’’, dans le but de "soutenir la consolidation et l’approfondissement du processus de décentralisation, en améliorant le financement des collectivités territoriales et leurs performances dans leur fonctionnement et la gestion des investissements locaux".
 
Selon M. Sall, ce programme vise aussi "le renforcement des ressources financières des collectivités territoriales et des ressources humaines pour leur permettre de prendre en charge correctement les besoins des populations et de s’intégrer" dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE).
 
A en croire le directeur général de l’Agence de développement municipal, la perspective de l’émergence ne peut se concevoir sans "des collectivités territoriales émergentes, porteuses de développement".
 
Le Programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal s’inscrit dans cette perspective, avec l’appui de la Banque mondiale (BM) et de l’Agence française de développement (AFD), ajouté à "une participation conséquente de l’Etat du Sénégal", a expliqué Cheikh Issa Sall.
 
A ses yeux, le PACASEN devrait "améliorer de manière considérable les capacités financières des collectivités territoriales et les ressources humaines pour leur permettre de participer à l’émergence de notre pays".
 
"Ce n’est pas une distribution égalitaire entre les communes, il y a des critères qui ont été définis’’, suivant l’importance de la commune, notamment sur le plan démographique, mais aussi en fonction de sa "complexité", autant de "critères objectifs (...) partagés par l’ensemble des acteurs’’ et sur la base desquels la répartition se fera, a-t-il relevé.
 
Cinquante communes sont concernées à Dakar "mais globalement, l’impact du programme va toucher toutes les communes du Sénégal (…), les autres communes également vont recevoir les impacts positifs du programme avec la prévisibilité et l’accessibilité de ces fonds à temps pour leur permettre de pouvoir exécuter leurs projets dans de bonne condition", a poursuivi le DG de l’ADM.
 
"Le premier objectif du Programme d’appui aux communes et aux agglomérations est d’améliorer les finances locales", a insisté M. Sall au cours de ce CRD dont le but était de "mieux informer l’ensemble des acteurs territoriaux sur les orientations, le champ d’intervention, le dispositif et les modalités de mise en œuvre dudit programme".
 
Selon un communiqué, l’atteinte des objectifs du PACASEN passe ainsi "par une augmentation des dotations de l’État aux collectivités locales, l’introduction des critères d’allocation objectifs et équitables et un renforcement des capacités des municipalités, afin qu’elles soient en mesure de développer leurs recettes propres". 
 
"Le programme vise en second lieu à rationaliser la gestion des investissements publics au niveau d’un certain nombre de collectivités urbaines afin d’améliorer les services à la population", ajoute-t-il.
 


NLC/BK/PON