APS
SENEGAL-NOUVELAN-MESSAGE-CRISE

"Appel solennel" de Macky Sall pour "une paix sans vainqueurs, ni vaincus" en Casamance

Dakar, 31 déc (APS) - Le président de la République Macky Sall a appelé dimanche "un appel solennel" à l’endroit du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), la rébellion opérant dans la partie sud du Sénégal, pour "la consolidation de la paix" dans cette région, "une paix sans vainqueurs, ni vaincus", a-t-il précisé dans son discours de nouvel an.

Dans cette adresse radiotélévisé, le président Sall a lancé "à nouveau, un appel solennel à tous nos compatriotes du MFDC pour la consolidation de la paix". 
 
"Consolidons la paix, car nos progrès sont déjà substantiels, par le dialogue confiant que nous avons poursuivi toutes ces années avec le soutien constant des facilitateurs, que je salue et apprécie", a-t-il dit en s’adressant à la rébellion casamançaise.
 
Macky Sall a souligné la nécessité de la consolidation de la paix dans cette région, "pour que les mesures d’accompagnement déjà initiées par le gouvernement soient confortées et produisent leur plein effet".
 
Dans cette perspective, "une meilleure prise en charge des besoins de développement, dans l’équité territoriale et la justice sociale, s’offre à nous", a-t-il dit, avant de lancer : "Faisons enfin le pas décisif vers la paix définitive ; une paix sans vainqueurs, ni vaincus".
 
Une rébellion née dans cette partie du Sénégal en 1982 avait atteint son pic dans les années 1990, entravant le plein développement de cette zone constituée des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.
 
Le conflit a baissé grandement en intensité depuis les années 2000, une situation qui a favorisé le retour des réfugiés et la relance des activités économiques d’une région jadis considérée comme "le grenier du Sénégal", en attendant une paix définitive.
 
Un cadre casamançais en la personne de l’ancien directeur des affaires générales et de l’administration territoriale (DAGAT), Saliou Sambou, avait appelé le 25 décembre dernier, le président de la République Macky Sall à "déclencher le processus" devant conduire à une paix définitive dans cette partie méridionale du Sénégal.
 
"La paix est arrivée et même les gens du maquis (rebelles) sont prêts pour ça, et je le dis au nom du président du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC), Robert Sagna", avait-il dit au cours de la cérémonie officielle d’ouverture de la 2e édition des Journées culturelles de l’Association des ressortissants de la Casamance à Fatick (ARCAF).
 
De fait, une accalmie est observée depuis quelques années en Casamance, une situation de "ni guerre ni paix" augurant de négociations pour une paix définitive.
 
BHC/BK/PON