Antiterrorisme : simulation d’une attaque au Grand Théatre
APS
SENEGAL-SECURITE

Antiterrorisme : simulation d’une attaque au Grand Théatre

Dakar, 27 fév (APS) - Le Grand Théâtre national a abrité jeudi matin des exercices de simulation d’attaques terroristes, avec la participation des différentes forces de défense et de sécurité, a constaté l’APS.
 
L’exercice qui a débuté un peu après dix heures porte notamment sur la simulation d’un attentat terroriste occasionnant de très nombreuses victimes avec possibilité de contamination chimique dans un espace confiné, selon le scénario de l’exercice.
 
Ce premier exercice dénommé ’’fagarou 3’’ entre dans le plan d’action 2020 du cadre d’intervention et de coordination interministériel des opérations de lutte anti-terroriste (CICO), devant permettre de tester la réactivité des forces armées sénégalaises en cas d’attaque terroriste.
 
L’exercice "Fagarou 3" vise notamment à tester les capacités de coordinations du CICO, à vérifier les capacités de ripostes des services et des forces de lutte anti-terroriste.
 
L’objectif est aussi dévaluer les moyens de coordination mis à la disposition du CICO et des primo intervenants, en vue de les compléter éventuellement pour leur permettre de faire face efficacement à un attentat terroriste, a-t-on appris d’une source militaire ayant pris part à cette manœuvre.
 
Le Grand Théâtre étant situé en zone de compétence de la police nationale, le commissariat central de Dakar a assuré le commandement des opérations de police et de gendarmerie.
 
Cependant au fur et à mesure que la situation se compliquait, d’autres éléments de l’armée notamment les forces spéciales et la police scientifique sont venus en renfort.
 
Les exercices ont lieu sous la supervision du conseil national de crise qui a été activé à la salle de crise du ministère de l’Intérieur, en présence des grands commandants des forces de défense et de sécurité.
 
Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye s’est félicité de la coordination des différents services de la police, de la gendarmerie et de l’armée ayant pris part à cet exercice.
 
Selon lui, ’’l’objectif principal était de tester la capacité de coordination de ces différents services qui interviennent dans la lutte antiterroriste’’.
 
Quelque 500 éléments ont participé à cet exercice de simulation, selon le ministre.
 
Aly Ngouille Ndiaye a rappelé que le Sénégal se prépare depuis des années pour faire face à d’éventuelles attaques terroristes, même si ajoute-t-il, ’’aucun pays n’est à l’abri de cette problématique’’.


SMD/OID/ASB