Aminata Angélique Manga dénonce le
APS
SENEGAL-SOCIETE-VIOLENCES-REACTION

Aminata Angélique Manga dénonce le "banditisme" en Casamance

Ziguinchor, 26 jan (APS) – La ministre de la Microfinance et de l’Economie solidaire, Aminata Angélique Manga, assimile le braquage survenu jeudi sur l’axe Diouloulou-Bignona à un "acte de banditisme" et appelle les services sécuritaires à faire de la traque des malfaiteurs "une priorité", afin de préserver "le dynamisme économique" des régions du sud du pays.
 
Quatre touristes de nationalité espagnole, dont trois femmes, ont été enlevés jeudi en début d’après-midi, entre les villages de Karong et de Kataba 2, dans la commune de Diouloulou, par des hommes armés.
 
Ces derniers "ont violé les femmes avant de les libérer", a appris l’APS de source sécuritaire, le même jour.
 
"Ce n’est que du banditisme. La femme est très sacrée chez les Casamançais. C’est contraire à nos réalités. Ce sont des bandits qui ont commis ces actes regrettables sur des touristes espagnoles", a réagi Mme Manga.
 
Elle rendait visite aux familles des victimes de la tuerie de Boffa-Bayotte du 6 janvier dernier. 
 
Accompagnée de ses collaborateurs, Aminata Angélique Manga s’est rendue dans les quartiers de Kandialan, Kénia, Néma 2 et Grand-Yoff, dans la commune de Ziguinchor.
 
"Nous sommes dans une République, qui a une armée professionnelle et une gendarmerie rompue à la tâche, qui ont reçu des instructions fermes pour traquer tous les malfaiteurs de tous bords. Ces individus armés, qui ont commis ce braquage, auront la punition qu’ils méritent", a-t-elle poursuivi.
 
Mme Manga demande par ailleurs aux populations de "ne pas céder à la panique", en Casamance notamment, la partie méridionale du Sénégal où "de pareils actes de banditisme ne devraient pas tout remettre en cause". 
 
Elle fait allusion à l’accalmie notée en Casamance, où les affrontements entre l’armée sénégalaise et les indépendantistes du MFDC ont baissé d’intensité durant ces dernières années. 
 
"Nous demandons aux populations d’être sereines et vigilantes", a insisté Aminata Angélique Manga.
 
"Nous sommes dans une période d’accalmie qu’il ne faudrait jamais remettre en cause. J’en appelle à tous les acteurs d’œuvrer pour la poursuite des efforts économiques, des actions sociales et des activités culturelles parce qu’une paix définitive en Casamance est un excellent raccourci vers le développement, pour le Sénégal", a ajouté Mme Manga.
 
Elle a fourni "un appui logistique, alimentaire et financier" aux familles des 14 personnes tuées début janvier, près de la ville de Ziguinchor.
 
"Cela ne suffit pas. Mais à travers ce geste, nous cherchons à apporter un peu de réconfort aux familles attristées (…) Nous le faisons avec beaucoup de pudeur", a poursuivi Mme Manga.

MTN/ESF/PON