Ameth Amar donné en exemple à ses jeunes compatriotes
APS
SENEGAL-SOCIETE

Ameth Amar donné en exemple à ses jeunes compatriotes

Dakar, 26 juil (APS) - Le président du Club des investisseurs sénégalais (CIS), Abdourahmane Diouf, a appelé vendredi les jeunes à s’inspirer de la vie de l’industriel sénégalais Amet Amar et de conserver "avec soin son legs", invoquant "le caractère exceptionnel du défunt".

"Nous invitons les Sénégalais et surtout les jeunes à s’inspirer de Ahmet Amar et de conserver avec soin son legs", a-t-il déclaré lors de la levée du corps de l’ex-président directeur général de la Nouvelle minoterie africaine (NMA), à Dakar. 
 
L’homme d’affaire sénégalais est décédé lundi dernier à Paris (France), à l’âge de 65 ans, des suites d’un malaise. 
 
Abdourahmane Diouf a évoqué "le caractère exceptionnel de Ameth Amar". "Il a su mettre en place une très grande industrie dans un pays où l’on en fait très peu", a-t-il fait remarquer.
 
Le défunt industriel était membre fondateur du CIS et siégeait à son conseil d’administration, a signalé son président, ajoutant avoir reçu d’Ameth Amar "énormément de conseils", ’’en très peu de temps’’, des conseils. Des conseils qui assure-t-il vont lui servir.
 
Dethié Fall, député du parti Rewmi, a lui salué en Ameth Amar un "digne fils du pays qui a été persévérant, efficace et qui s’est battu pour se faire une place dans le secteur industriel". 
 
Selon lui, "ce qu’il faut retenir’’ du défunt président directeur général de la NMA, "c’est le legs qu’il va laisser aux Sénégalais, car beaucoup de gens disaient que c’était un mort-né qu’il avait entre ses mains lorsqu’il venait de mettre en place NMA Sanders". 
 
"C’est un grand champion et un capitaine d’industrie qui s’en est allé, et nous ne cessons d’implorer le Tout-puissant pour qu’il l’accueille dans l’un de ses meilleurs paradis", a déclaré Déthié Fall.
 
L’ancien ministre des Affaires étrangères et candidat malheureux à la présidentielle de février dernier, Me Madické Niang, a lui déclaré : "Tout le monde est attristé par la mort de Ahmeth Amar, d’abord par le fait que sa mort fut une surprise, car c’est un homme qui avait quitté Dakar en bonne santé’’ pour Paris où il est finalement décédé.
 
Me Madické Niang a salué ’’la mémoire d’un homme solidaire, sociable et d’une approche très facile", avec qui il affirme avoir tissé "d’excellentes relations". 
 
"Si nous avions mille Ameth Amar, c’est-à-dire des capitaines d’industries qui sont dans les plus grands projets de ce pays, qui captent une grande partie de la richesse générée par ce pays, le Sénégal sera un pays puissant", a-t-il dit. 
 
Et de cette manière, le Sénégal "pourrait demain jouer pleinement son rôle dans les grands marchés que l’Afrique va offrir avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)’’, a indiqué Me Madické Niang.
 
La dépouille mortelle d’Ameth Amar a été acheminée Darou Saloum (Touba) où il sera inhumé après la prière du vendredi.
 

DS/BK