Aide d’urgence : plus de 8600 tonnes de riz déjà convoyées (ministre)
APS
SENEGAL-SOCIAL

Aide d’urgence : plus de 8600 tonnes de riz déjà convoyées (ministre)

Dakar, 17 avr (APS) – Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale a annoncé, samedi, que 8 659,5 tonnes de riz ont été acheminées dans les régions, dans le cadre du programme d’aide alimentaire d’urgence lancé samedi par le chef de l’Etat.

Macky Sall a initié un programme d’aide alimentaire d’urgence doté d’une enveloppe de 69 milliards de francs CFA tirée du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Coronavirus (FORCE-COVID 19) pour l’achat de 146 000 tonnes de denrées alimentaires au bénéfice d’un million de ménages éligibles.
 
A la date de jeudi, "un total de 8659,5 tonnes, soit à peu près neuf pour cent des denrées à acheminer, a été livré, a déclaré Mansour Faye, à l’occasion d’un point de presse sur le processus d’acquisition et d’acheminement de ces denrées.
 
Il a indiqué que les quotas livrés par région sont les suivants : Kédougou (1585 tonnes), Ziguinchor (1038 tonnes), Matam (1335 tonnes), Diourbel (418 tonnes), Dakar (396 tonnes), Louga (1130 tonnes), Thiès (1747,5 tonnes), Tambacounda (730 tonnes) et Saint-Louis (280 tonnes).
 
’’Vous vous rendez compte que le taux de volume convoyé est pour le moment très timide. Mais, nous allons continuer à travailler dans cette dynamique’’, a-t-il souligné.
 
Il a en outre indiqué qu’à ce jour, ‘’seulement 253 camions ont été mobilisés’’, précisant que ‘’le besoin tourne autour de six-cents camions par jour’’.
 
Revenant sur l’avis de commande conernant le volet transport du programme alimentaire, il a souligné que celui-ci indiquait entre autres, l’obligation de disposer d’un parc de cinquante camions au minimum’’.
 
Ensuite, une analyse de la base de données constituées des réponses à cet avis, a selon lui, permis d’avoir une meilleure idée des prix pratiqués sur le marché du transport et de dégager un tarif optimum pour chaque région. Pour Thiès, Louga, Diourbel, Kaolack et Kaffrine, le tarif est de 7500 francs CFA la tonne), alors que pour Saint_Louis et Tambacounda, il est de 15000 francs CFA la tonne. Pour Matam, Kolda, Sédhiou, Kédougou et Ziguinchor, le coût s’élève à 18 500 francs CFA la tonne.
 
‘’Les transporteurs qui ont accepté ces tarifs, sont dans le dispositif d’acheminement, depuis le début du processus’’, a-t-il affirmé.
 
Il a par ailleurs informé que le collectif des acteurs du transport routier du Sénégal (CATS) a bien voulu mettre à la disposition de l’opération, un parc de camions. 
 
‘’A la date du 14 avril 2020, quatorze véhicules de ce parc ont pu être chargés et convoyés vers la région de Thiès, soit un total de quatre cent-cinquante tonnes. Et le 16 avril, quarante-deux nouvelles charges ont été réalisées’’, a-t-il ajouté.
 
Tout en saluant ‘’cet élan de solidarité’’, Mansour Faye a aussi réaffirmé la disponibilité de son département ministériel à accueillir encore de camions, dans l’atteinte des six-cents camions par jour nécessaires à l’acheminement, dans les meilleurs délais, de cette aide.

Des voix se sont élevées ces derniers jours pour déplorer un manque de transparence dans l’attribution des marchés relatifs à l’acquisition et au transport de l’aide d’urgence destinée aux familles vulnérables. 
 
Elles pointent du doigt l’attribution d’un marché d’achat du riz à deux sociétés de l’homme d’affaires Rayan Hachem, lequel assure n’avoir ‘’rien à cacher’’. 
 
Dans une sortie précédente, le ministre du Développement communautaire a déjà assuré que ‘’les frais de transport vont coûter au plus 1, 5 milliards de francs Cfa’’, et non 6 milliards de francs Cfa, comme le laissent croire certaines allégations.
 
Le député Demba Diop Sy, dont l’entreprise a gagné une partie du marché, évoque un montant tournant autour de 1, 5 à 2 milliards de francs Cfa.


MK/OID/ASG