Adama Barrow encouragé à promouvoir les droits de l’homme
APS
SENEGAL-GAMBIE-POLITIQUE-REACTION

Adama Barrow encouragé à promouvoir les droits de l’homme

Dakar, 27 jan (APS) - L’Assemblée nationale du Sénégal, se félicitant du dénouement pacifique de la crise postélectorale en Gambie, dit encourager le nouveau président gambien Adama Barrow à s’investir pour la promotion des droits de l’homme et de la bonne gouvernance.
 
Dans une résolution portant sur "le dénouement de la crise gambienne", parvenue vendredi à l’APS, cette institution sénégalaise "félicite le président Barrow et l’encourage à promouvoir, en République sœur de Gambie, la défense et la promotion des droits de l’homme, ainsi que celles des principes et règles de bonne gouvernance, dans l’exercice de sa nouvelle mission".
 
L’Assemblée nationale "exprime sa grande fierté et son soutien au président Macky Sall, pour son combat pour la dignité des peuples africains, pour son engagement résolu au service de la démocratie et pour le respect des droits de l’homme dans le monde". 
 
Adama Barrow a prêté serment le 19 janvier, à l’ambassade de Gambie à Dakar, au Sénégal, où il avait été accueilli le 15 janvier, à la demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).
 
L’organisation sous-régionale craignait pour la sécurité de M. Barrow, dont la victoire à la présidentielle gambienne du premier décembre dernier était contestée par le président sortant Yahya Yammeh.
 
Cette situation avait plongé la Gambie dans une crise politique dont le dénouement a coïncidé avec le départ en exil, samedi, du président sortant.
 
Adama Barrow a toutefois demandé lundi à la Cédéao de maintenir sa force armée en Gambie pour une durée de six mois supplémentaires.
 
La Cédéao a déployé des troupes dans ce pays, le 18 janvier dernier, dans le but de rétablir l’ordre constitutionnel.
 
Selon les députés sénégalais, le dénouement de cette crise consacre "la victoire du peuple frère de Gambie et son attachement à la démocratie". 
 
Ils louent les "relations singulières, fondées sur l’histoire, les données géographiques et la culture millénaire que partagent la Gambie, le Sénégal et leurs peuples".
 
Les parlementaires sénégalais félicitent aussi le président Macky Sall "pour la fermeté et la lucidité avec lesquelles il a contribué positivement à la recherche de la solution pacifique qui a couronné le processus engagé" pour un retour à la normale en Gambie.
 
Les députés sénégalais disent aussi se réjouir du leadership "exercé avec méthode" dans cette affaire par le président Macky Sall, "avec un sens élevé du partage des responsabilités et des missions à assumer au service de la paix, de la concorde et de la solidarité en Afrique".
 
L’ultime médiation qui a fait partir Yahya Jammeh, samedi soir, après 22 ans au pouvoir, avait été conduite par les présidents guinéen et mauritanien, Alpha Condé etMohamed Ould Abdel Aziz, sous la conduite de la Cédéao.


BK/ESF