Accident à Dinguiraye : l’âge du conducteur du bus et le non-respect du Code de la route soupçonnés
APS
SENEGAL-DIVERS

Accident à Dinguiraye : l’âge du conducteur du bus et le non-respect du Code de la route soupçonnés

Dinguiraye (Nioro), 5 mars (APS) - L’âge du conducteur du bus, la surcharge du car ‘’Ndiaga Ndiaye’’ et le non-respect du Code de la route sont les facteurs récurrents dans l’analyse des causes de l’accident très meurtrier survenu vendredi à Dinguiraye, près de Nioro du Rip, selon le ministre en charge des Transports terrestres, Mansour Elimane Kane.
 
Un bus et un car de transport en commun "Ndiaga Ndiaye" sont entrés en collision vendredi sur le tronçon Nioro-Dinguiraye, faisant 12 morts.
 
Le car revenait du Magal de Porokhane dédié à Mame Diarra Bousso, la mère de Serigne Touba, le fondateur du mouridisme, alors que le bus se rendait dans cette cité religieuse à la recheche de passagers. 
 
‘’Si on tire les leçons de cet accident, il y a trois facteurs qui reviennent, qu’il faudra contrôler’’, a déclaré le ministre en charge des Transports, samedi, lors d’une visite sur les lieux du drame, en compagnie notamment de son équipe et des autorités locales.

‘’Le premier facteur, c’est un chauffeur âgé de 21 ans qui conduisait le bus. Je me demande s’il a eu la formation nécessaire en transport en commun. L’autre facteur, c’est la surcapacité ou surcharge du car +Ndiaga Ndiaye+ qui avait à son bord 59 passagers, sur une capacité normale de 42 places. Et le troisième facteur est lié au non-respect du Code de la route’’, a expliqué le ministre.

‘’On voit que c’est une route CEDEAO, donc assez large, avec 7,20 mètres de roulage, et on arrive à se cogner de manière frontale, alors qu’il n’y a même pas de virage avec visibilité à perte de vue. Donc, il y a quelque chose qui ne va pas, ce n’est pas la route’’, a pointé M. Kane.
 
Pour lui, la responsabilité de l’accident se situe d’abord à un niveau individuel. ‘’Le chauffeur titulaire du bus, qui se sentait fatigué, n’était pas obligé de continuer à faire des rotations avec un jeune âgé de 21 ans, le chauffeur titulaire n’était pas sensé lui donner la conduite du bus’’, s’est-il offusqué.

L’Etat va continuer à sensibiliser, à éduquer et sanctionner, parce qu’il y a certains conducteurs qu’il faudra sortir de la route, a-t-il prévenu.

 ‘’Le bus impliqué dans cet accident était vide et roulait vers Porokhnane pour faire d’autres rotations et c’est ce véhicule qui a dérapé pour venir heurter le car Ndiaga Ndiaye qui avait à son bord 59 passagers, sur une capacité de 42. Vous voyez la surcharge ! ‘’, s’est-il emporté.
 
 ‘’Il faudra que les gens comprennent qu’on ne peut pas maximiser un profit dans des événements pareils avec cinq rotations ou dix rotations’’, a-t-il lancé, appelant les conducteurs à se ressaisir en tant que Sénégalais.

D’un ton ferme, il a appelé à ‘’sévir’’ pour éviter que ce genre d’accident de la route ne se reproduise, estimant qu’’’il n’y a pas deux choix’’.
 
Mansour Elimane Kane a par ailleurs informé que le bilan de l’accident s’est alourdi à 14 morts, samedi.

‘’Sur le coup, il y a eu 10 victimes décédées et quatre autres ont perdu la vie des suites de leurs blessures en cours de transfert vers les structures sanitaires. Donc, cela fait 14 victimes décédées, c’est quand même beaucoup’’,s’est alarmé le ministre. 
 
 
 

AB/ASG/MS