Louga : 897 personnes impactées par le projet KMS3 indemnisées
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE-INFRASTRUCTURES-IMPACT

Louga : 897 personnes impactées par le projet KMS3 indemnisées

Louga, 25 sept (APS) - Au total, 897 personnes impactées par le projet de construction de l’usine de traitement d’eau potable de Keur Momar Sarr3 dans la région de Louga ont été indemnisées à hauteur de 3,5 milliards de Francs CFA, a annoncé, mercredi, le Directeur général de la SONES, Charles Fall.
 
’’Dans la région de Louga sur les 2000 personnes impactées par le projet de KMS3, nous avons recensé 897 personnes et ces 897 ont été indemnisées à hauteur de près de 3,5 milliards de FCFA’’, a t-il dit.
 
S’exprimant à Louga lors du lancement de la mission d’Information, d’éducation et de communication (IEC) de KMS3, il a précisé que seule une vingtaine de personne, dont les dossiers ’’sont en cours’’ d’instruction, n’ont pas encore reçu leur indemnisation.
 
Le projet de construction de KMS3 touche trois régions, Dakar, Thiès et Louga ainsi que l’ensemble des localités situées sur le tracé de la conduite.
 
Le projet de construction de KMS 3 implanté dans la région de Louga va impacter 2000 personnes dont les habitations sont situées sur le tracé de l’infrastructure.
 
’’L’Etat du Sénégal a déjà indemnisé près de 8 milliards de F CFA pour presque 99% de taux de satisfaction’’, a assuré le Directeur général de la SONES.
 
M. Fall a annoncé que près de 85000 branchements sociaux sont prévus dans le cadre de ce projet.
 
’’C’est près d’un million de personnes qui bénéficieront d’un accès gratuit à l’eau et c’est à peu près quatre millions de personnes qui vont globalement profiter de ce projet’’, s’est-il réjoui, signalant que le projet polarise une main-d’œuvre de près de 1500 personnes.
 
Interpellé sur la fin des travaux, le Directeur général de la SONES a fait savoir que le projet est à 65% d’exécution et sera achevé d’ici la fin 2020. ‘’La mise en place du réseau de distribution pour amener l’eau dans les localités qui en étaient dépourvues est prévue en 2021’’,a-t-il dit.

’’Nous n’avons aucun problème avec ce projet. Nous avons cédé à la SONES les parties de nos habitations ou champs traversés par le projet. Au niveau de mon village dont je suis le chef, tout le monde a reçu son indemnisation’’, a dit le chef de village de Guadd Birama (Kébémer), Cheikh Abdou khadre Mbaye
 
Parlant au nom des personnes impactées par le projet, il a précisé qu’au-delà du paiement des indemnités, le projet va leur permettre de bénéficier des branchements sociaux et améliorer leurs conditions de vie.
 
 
 
 

SK/OID/MD