7e rassemblement de la FPU : Appels à réunification de la Péninsule coréenne
APS
MONDE-PAIX

7e rassemblement de la FPU : Appels à réunification de la Péninsule coréenne


Dakar, 12 sept (APS) – Le 7e Rassemblement de l’Espoir ou Think Tank 2022 de la fédération pour la paix universelle (FPU) qui s’est tenu, dimanche, a été marqué pendant trois tours d’horloge par des appels à la paix et à la réunification de la Péninsule coréenne.

Ce 7e Rallye de l’espoir s’est réuni au centre mondial pour la paix Cheongshim de Séoul, en Corée du Sud, sous la présidence de la cofondatrice de l’institution, Dr Hak Ja Han Moon.
 
Etaient également au menu des offrandes de la paix caractérisée par le mélange d’eau par sept représentants de différentes communautés religieuses, des spectacles artistiques, etc.
 
La coprésidente de la FPU, Dr Hak Ja Han Moon, a laissé entendre que "les perspectives de paix dans la Péninsule coréenne sont excellentes" avant d’appeler les dirigeants politiques des deux pays à "accepter la volonté de Dieu".
 
"Aujourd’hui, les perspectives de paix sont excellentes dans la Péninsule coréenne, ce sera une réalité. Une nouvelle culture de paix s’est installée en Corée et dans le monde", a indiqué Dr Hak Ja Han Moon lors de son allocution à la cérémonie officielle du 7e Rassemblement virtuel de l’espoir ou Think Tank 2022.
 
"Nous ne devons pas regarder l’ombre de derrière, ne pas se focaliser sur les intérêts des humains mais plutôt sur la volonté divine", a souligné la coprésidente de la FPU, appelant les Coréens à "être des citoyens épris de paix, aptes à servir leurs pays et à honorer Dieu".
 
Ce même appel d’espoir lors de cette rencontre axée sur les possibilités de réconciliation et de coopération dans la péninsule coréenne a été émis par l’ancien président américain Donald Trump qui dit avoir toujours "rêvé de paix et de la réunification des deux Corées".
 
Saluant la mise sur pied de la nouvelle initiative mondiale Think Tank 2022 pour la réunification de la Péninsule coréenne, Donald Trump a laissé entendre que la situation en Corée a été "une grande préoccupation, un danger avec les essais de missiles, les puissantes menaces" à l’entame de son magistère.
 
"J’étais alors déterminé à adopter une approche différente des autres administrations américaines, une position intransigeante sur les plans militaires et politiques tout en laissant ouverte la porte à l’engagement et au dialogue", a souligné l’ancien président américain qui a étalé les progrès obtenus avec les autorités nord-coréennes.  
 
L’espoir de paix a également constitué l’ossature des interventions des 9 maires et autres gouverneurs de provinces coréennes qui ont été unanimes à reconnaitre que "la paix est un vaccin capable d’empêcher la survenue de conflits dans diverses régions du monde".
 
Ce rassemblement a été retransmis, selon les organisateurs par plus de 500 chaînes de télévision publiques et privées à travers le monde.
 
Il a également servi de tribune à l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, à Jose Manuel Barroso (ancien président de l’Union européenne), Gloria Arroyo (ancienne Premier ministre des Philippines), à Anthony Thomas Aquinos Cormona (ancien président de Trinidad et Tobago), etc. pour appeler au respect mutuel entre les deux Corée, condition sine qua non devant mener à la réunification de la Péninsule coréenne.
 
La 7e édition du Rassemblement de l’espoir s’est achevée avec l’installation du comité d’organisation du prochain Sommet de la paix dans la Péninsule coréenne, le discours liminaire du Premier ministre cambodgien hôte, Hun Sen et le lancement du bureau Asie-Pacifique du Think Tank 2022 animé par pas moins de 2022 experts de tous bords.
 

PON/OID